Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Utilisateur de VTC : quels sont vos droits ?

Vous avez recours aux voitures de tourisme avec chauffeur (VTC) dans le cadre de vos déplacements ? Savez-vous comment sont déterminés les tarifs de vos trajets ? Quelles alternatives s’offrent à vous en cas de litige à l’occasion d’un trajet ? On vous répond.

Voiture de tourisme avec chauffeur (VTC) : quelles caractéristiques ?

Un véhicule de tourisme avec chauffeur (VTC) est un véhicule de moins de 6 ans proposant des courses à titre onéreux afin de transporter jusqu'à 8 passagers. Contrairement au taxi, un VTC a interdiction de stationner ou de circuler, en faisant des maraudes, à la recherche d’un client. Aussi, si vous voulez emprunter ses services, vous devez nécessairement effectuer une réservation préalable.

Afin qu’aucune confusion ne puisse être faite entre VTC et taxi, le Code des transports prévoit que les voitures de transport avec chauffeur soient munies d’une signalétique distinctive. Ainsi, un VTC ne peut disposer d’un compteur horokilométrique et d’un dispositif lumineux extérieur, équipements propres au taxi.

Trajet en VTC : comment se déroule une course ?

Comme précisé précédemment, toute course doit faire l’objet d’une réservation préalable. Une fois votre réservation passée par le biais d’une plateforme en ligne, vous recevez une confirmation, indiquant le lieu et l’heure de prise en charge ainsi que des éléments vous permettant d’identifier votre véhicule avec chauffeur tels que :

  • le numéro d’immatriculation du véhicule
  • la marque et le modèle du véhicule
  • une photographie du chauffeur.

Pensez à vérifier ces éléments avant de monter à bord.

Lire aussi : Ce qu’il faut savoir sur le covoiturage

Trajet en VTC : quels tarifs ?

Souvent, le tarif que vous avez à payer est forfaitaire, indiqué au moment de la réservation, plus rarement horokilométrique donc déterminé à l’issue de la prestation.

Contrairement aux tarifs des taxis, réglementés par arrêté préfectoral, celui des VTC est librement fixé par la plateforme à laquelle vous faîtes appel. Ainsi, le prix de votre course peut faire l’objet d’une majoration pour des motifs divers pouvant entraîner une hausse de la demande, telles que des intempéries ou des grèves affectant les transports en commun.

Enfin, sachez que si le montant de votre course est égal ou supérieur à 25 € TTC la délivrance d’une facture, sur papier ou par voie électronique, est obligatoire.

Lire aussi : Voyage en autocar : que faire en cas de litige ?

Et si votre course ne se déroule pas comme prévue ?

En cas de réclamation au regard d’une course effectuée à bord d’un VTC, le premier réflexe à avoir est de saisir son service client afin d’aboutir à une résolution à l’amiable.

Si cette démarche ne vous donne pas satisfaction, vous pouvez saisir le médiateur à la consommation choisi par le prestataire de VTC, ou encore vous rapprocher d’une association de consommateurs telle que la fédération nationale des associations d’usagers des transports (FNAUT).

Retrouvez la liste des médiateurs à la consommation

Aller plus loin

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Partager la page