Accueil du portailParticuliersDéclarer ses revenus ou payer ses impôts en retard, combien cela coûte-t-il ?

Déclarer ses revenus ou payer ses impôts en retard, combien cela coûte-t-il ?

13/06/2018

Mince, la date limite de déclaration des revenus est passée ! Aïe, j'ai oublié de payer mon dernier tiers provisionnel... Combien vais-je devoir payer en plus ? On vous dit tout sur les sanctions financières, pour éviter toute déconvenue.

@Phovoir.com

Majoration de vos impôts si vous déclarez vos revenus en retard...

Si vous déclarez vos revenus en retard, votre impôt sera majoré de :

  • 10 % en l'absence de mise en demeure ;
  • 20 % en cas de dépôt tardif de déclaration dans les 30 jours suivant la mise en demeure ;
  • 40 % lorsque la déclaration n'a pas été déposée dans les 30 jours suivant la réception d'une mise en demeure ;
  • 80 % si l'administration découvre que vous exercez une activité occulte (travail non déclaré ou activité illicite), sans qu'il soit besoin de vous adresser une mise en demeure.

Lire aussi : Mensualisation de l'impôt, mode d’emploi | Le prélèvement à la source en 9 questions

Pénalités si vous payez vos impôts hors délais...

En cas de retard de paiement de l'impôt (impôt sur le revenu, contributions sociales, taxe d'habitation, taxes foncières, impôt de solidarité sur la fortune), une pénalité de 10 % de l'impôt dû s'applique. Le retard de paiement concerne :

  • le défaut de paiement ;
  • le paiement partiel ;
  • le paiement tardif.

Consultez le calendrier de vos prochaines échéances fiscales

Cette pénalité de 10 % s'applique si vous n'avez pas payé votre impôt dans les 45 jours suivant la date de mise en recouvrement. Elle vise également :

  • les retards de règlement des acomptes qui n'ont pas été versés le 15 du mois suivant au cours duquel ils sont devenus exigibles ;
  • les retards de paiement des échéances non réglées si vous avez opté pour le prélèvement mensuel. De plus, vous perdez le bénéfice de l'option au deuxième retard.

À savoir

En cas de difficultés financières, l'administration fiscale peut vous accorder un sursis pour payer. Elle peut aussi vous accorder une remise gracieuse, totale ou partielle de l'impôt et des pénalités qui vous sont appliquées.

En savoir plus sur la demande de remise gracieuse

Les intérêts de retard

Des intérêts de retard sur l'impôt dû peuvent aussi vous être appliqués. Depuis le 1er janvier 2018, ceux-ci s'élèvent à 0,20% par mois de retard, soit 2,4% l’an. Ces intérêts s'appliquent jusqu'au dernier jour du mois de la souscription de la déclaration de revenus.

Lire aussi : Résidents à l’étranger, quelles règles pour vos impôts ? | Des questions sur vos impôts ? Consultez le précis de fiscalité 2018 !

Publié initialement le 21/11/2017

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • 13/09/2018

    Le prélèvement à la source entre en vigueur le 1er janvier 2019. Voici les réponses aux questions les plus fréquentes.

  • © seventyfour / Stock.Adobe.com

    13/09/2018

    Dans le cadre du prélèvement à la source, un taux de prélèvement sera appliqué sur vos revenus. Le taux personnalisé de votre foyer vous est appliqué par défaut mais il est possible d'opter pour un taux individualisé ou un taux non personnalisé. De quoi parle-t-on ? Comment cela fonctionne ?

  • 11/09/2018

    Vous louez une maison ou un appartement meublé, pour 3 jours ou pour un an ? Savez-vous ce que vous devez déclarer ? Cotisations sociales, déclaration de revenus, régime d'imposition... : voici ce que vous devez savoir pour être en règle avec les services fiscaux.

  • 11/09/2018

    Certains des revenus issus du covoiturage doivent être déclarés à l’administration. Dans quel cas êtes-vous concernés ? Quelles sont vos obligations si le covoiturage est votre activité professionnelle ? Explications.

  • © Fotolia

    07/09/2018

    Les personnes âgées hébergées en structure médicalisée, qui sont imposées fiscalement, peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt.

  • 07/09/2018

    Vous avez l'habitude de mettre en location votre voiture, votre petit électroménager ou encore vos outils de jardinage sur des plateformes en ligne ? Vous avez l'obligation de déclarer les revenus que vous tirez de cette activité. Mais vous pouvez également êtes redevable de cotisations sociales, à partir d'un certain seuil. Explications.

Le ministère sur Twitter

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !