Accueil du portailEntreprisesQu’est-ce que la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) ?

Qu’est-ce que la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) ?

05/05/2017

Environnement, enjeux sociaux, achats responsables… la responsabilité sociétale des entreprises concerne toutes les entreprises à tout moment de leur vie. Mais de quoi s’agit-il ?

©Fotolia.com

Responsabilité sociétale des entreprises : qu’est-ce que c’est ?

En 2011, la commission européenne définit la responsabilité sociétale des entreprises comme « la responsabilité des entreprises (RSE) vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société ».

Cette responsabilité suppose que les entreprises respectent « la législation en vigueur et les conventions collectives conclues entre les partenaires sociaux. […] il convient que les entreprises aient engagé, en collaboration étroite avec leurs parties prenantes, un processus destiné à intégrer les préoccupations en matière sociale, environnementale, éthique, de droits de l’homme et de consommateurs dans leurs activités commerciales et leur stratégie de base. »

La norme ISO 26000, standard international, précise que la RSE doit aborder sept questions centrales :

  1. la gouvernance de l’organisation ;
  2. les droits de l’homme ;
  3. les relations et conditions de travail ;
  4. l’environnement ;
  5. la loyauté des pratiques ;
  6. les questions relatives aux consommateurs ;
  7. les communautés et le développement local.

Quelles conséquences sur l’entreprise ?

La RSE se traduit par un comportement éthique et transparent de la part des entreprises. Il concerne l’entreprise dans toutes ses activités. Cela passe par exemple par :

  • une pratique éthique des affaires pour favoriser le dialogue et la transparence auprès des acteurs de l’entreprise ;
  • une stratégie managériale adaptée afin de pérenniser l’activité sur le moyen et long terme, et encourager les relations et les ambiances sereines au travail ;
  • le respect des droits humains, que ce soit pour les salariés de l'entreprise, mais aussi pour les consommateurs ;
  • l’équilibre de la relation client fournisseur afin de conduire une négociation juste ;
  • le choix des sous-traitants afin notamment de vérifier qu'ils respectent les droits de l'homme et interdisent le travail des enfants ;
  • le respect de l’environnement, tel que l’eau, l’air et la biodiversité, mais aussi à travers le traitement adapté des déchets et l’utilisation attentive de transports ;
  • les économies d’énergie …

RSE : une plateforme dédiée

Depuis 2013, la plateforme  www.strategie.gouv.fr/chantiers/plateforme-rse est un espace de dialogue et de concertation qui permet de promouvoir la RSE, valoriser les pratiques exemplaires, participer aux consultations et s’informer des actualités sur la RSE.

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • 18/04/2018

    Les professionnels et les particuliers ont accès, gratuitement, à de nombreuses informations sur toutes les entreprises immatriculées en France.

  • 06/04/2018

    Pour soutenir l’entrepreunariat et le développement de services touristiques innovants, la Direction générale des entreprises (DGE) met à votre disposition une nouvelle base de données : DATAtourisme. Gros plan sur le dispositif.

  • © Fotolia

    05/04/2018

    Nombre de dépôt de brevets, de marques ou de dessins, top 10 déposants de brevets en France, répartition par domaine des demandes de brevets... Découvrez les chiffres clés 2017 de la propriété intellectuelle de l'Institut national de la propriété industrielle (INPI).

  • 04/04/2018

    Propriété industrielle, droits d'auteur, propriété artistique... En quoi consiste la propriété intellectuelle ? Quelles sont les missions de l'INPI et de la Douane dans ce domaine ? Tout savoir en quelques minutes sur le sujet.

  • © Fotolia.com

    03/04/2018

    Les congés payés représentent en France un droit dont dispose tout salarié d’une structure privé ou publique. A quelles règles sont-ils soumis pour les employeurs ? Comment gérer les périodes de congés de vos salariés ?

  • 27/03/2018

    Toute entreprise qui le souhaite peut proposer à ses salariés des chèques-vacances, ces titres de paiement réservés aux vacances et aux loisirs. L'employeur peut alors bénéficier d'exonérations de charges et l'employé d'un complément de revenu. Quelle part l'entreprise doit-elle payer ? Quels sont les avantages de ces titres ? Comment les mettre en place ? Explications.

Le ministère sur Twitter

Vous êtes une entreprise

Fermer

Besoin d’informations fiables et pratiques qui vous concernent ?

Abonnez-vous à la lettre d’information, c’est gratuit.

Partagez cet article !