Accueil du portailEntreprisesDifficultés de financement : comprendre en 5 questions la médiation du crédit aux entreprises

Difficultés de financement : comprendre en 5 questions la médiation du crédit aux entreprises

par Bercy Infos,

le 13/07/2017 –

Vous rencontrez des difficultés avec votre banque ou votre assureur-crédit ? Le médiateur du crédit aux entreprises vous apporte un soutien rapide et gratuit pour vous permettre de financer votre activité. Dans quels cas pouvez-vous la saisir ? Comment vous y prendre ? Tout savoir sur ce service en cinq questions.

1. Dans quel cas saisir la médiation du crédit aux entreprises ?

La médiation du crédit aux entreprises est un dispositif public, qui peut intervenir si votre entreprise fait face à une difficulté de financement avec un établissement bancaire ou un assureur-crédit. Il peut s'agir par exemple d'un refus de crédit bancaire, d'une dénonciation de découvert, d'un refus de rééchelonnement de dette, d'une réduction de garanties, d'un refus de caution...

En vidéo : les explications de Fabrice Pesin, médiateur national

Lire aussi : Entreprises : comment se financer sans passer par les banques

2. Quels sont les avantages de s'adresser à la médiation du crédit ?

La médiation vous apporte un service gratuit et confidentiel, avec un premier contact dans les 48 heures après dépôt du dossier. De plus, pendant la durée de la médiation, vos financements bancaires sont maintenus. Enfin, les banques sont tenues de participer à la médiation et à la recherche de solutions.

Lire aussi : TPE : gérez sereinement votre trésorerie

3. Qui peut saisir le médiateur du crédit ?

Toutes les entreprises enregistrées au registre du commerce et des sociétés (RCS) peuvent faire appel à la médiation. Et ce, quels que soient leur taille, leur forme juridique, leur d'activité ou leur âge. Sont également concernés :

  • les professions libérales réglementées ou non,
  • les associations soumises aux impôts commerciaux,
  • les sociétés civiles immobilières (SCI) filiales d'une société d'exploitation ou louant leur bien immobilier à une société d'exploitation (sous conditions),
  • les créateurs d'entreprise enregistrés au RCS ou les repreneurs ayant essuyé un refus de financement sur des projets fiabilisés.

En revanche, les dossiers d'entreprises en procédure amiable ou en procédure judiciaire sont étudiés au cas par cas. La médiation n'intervient pas pour les entreprises en cessation de paiement.

Lire aussi : Professionnels : que faire face à un chèque sans provision ?

4. A quel moment contacter la médiation du crédit ?

Vous pouvez saisir le médiateur du crédit aux entreprises dès que vous rencontrez des difficultés, et en l'absence d'explication ou de changement de décision de votre banque ou de votre assureur-crédit. Ainsi, en cas de non réponse à une demande de crédit sous 15 jours ouvrés, vous avez la possibilité de contacter la médiation du crédit. « En cas de dénonciation d'un découvert, pensez à [nous] saisir avant la fin du délai de préavis, souvent 60 jours après la date de dénonciation », précise le service. « Si vous êtes dans une phase où votre situation financière ne cesse de se dégrader, repousser la saisine ne fera que compliquer la recherche d'une solution acceptable par toutes les parties. »
Ensuite, la durée de la médiation dépend notamment du dossier et de la santé financière de l'entreprise. « Si la difficulté rencontrée est relativement simple à dénouer, la médiation peut aboutir rapidement, en quelques jours ou en quelques semaines. »

Lire aussi : Compte PME Innovation : un accompagnement complet pour les jeunes entreprises

5. Comment saisir la médiation du crédit ?

La saisine du médiateur du crédit se fait directement sur Internet directement sur Internet, en remplissant sept types d'informations :

  • vous (identité, coordonnées...),
  • votre entreprise (coordonnées, forme juridique, effectif, date de création...),
  • votre accompagnement (coordonnées du professionnel qui vous accompagne : tiers de confiance ou autre intervenant),
  • votre établissement financier (coordonnées, montant d'encours de crédit ou de garantie d'assurance-crédit...),
  • votre situation financière (montant des arriérés fiscaux et sociaux, chiffres d'affaires...),
  • vos difficultés (informations complémentaires),
  • la validation du dossier.

Tant que votre dossier n'est pas validé, vous avez la possibilité de le compléter ou le modifier pendant 5 jours.

Les 5 étapes d'une médiation


>> Consultez le tutoriel « Je dépose mon dossier en médiation »

>> Déposez votre dossier

Lire aussi : Financements des entreprises : Aides et crédits d'impôt

Publié initialement le 21/09/2016 - Actualisé le 13/07/2017

Partagez cet article !

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • ©StarLineArts-gettyimages

    27/03/2019

    Le Royaume-Uni a jusqu’au 31 octobre 2019 au plus tard pour ratifier l’accord de retrait négocié avec l’Union européenne, ou il sortira de l’Union européenne sans accord de retrait.

    Les conséquences du Brexit sur les entreprises seront importantes. Le ministère de l'Économie et des Finances accompagne les entreprises pour se préparer quel que soit le scénario de sortie retenu : sortie avec accord ou sortie sans accord.

  • 26/02/2019

    Vous souhaitez créer une entreprise, embaucher, faire des dépenses pour innover ? Vous pouvez peut-être bénéficier d'allégements fiscaux ou d'une aide publique. Retrouvez l'essentiel des aides et crédits d'impôt.

  • ©Elnur / Stock.Adobe.com

    14/02/2019

    Suite au mouvement des « gilets jaunes », vous avez des problèmes pour régler vos impôts et taxes ? Des problèmes de trésorerie ? Vos difficultés ont un impact sur vos salariés et risquent d'entraîner des licenciements ? Que faire ? Qui contacter ? Découvrez le détail du dispositif d'aides et d'accompagnement pour faire face aux conséquences du mouvement des « gilets jaunes » sur votre activité.

  • ©Rido / Stock.Adobe.com

    15/01/2019

    Afin d’aider les entreprises en difficulté dans les territoires, les pouvoirs publics ont mis en place un dispositif spécifique confié aux Commissaires aux Restructurations et à la Prévention des difficultés des entreprises (CRP). Explications.

  • © Fotolia

    01/08/2018

    Si votre entreprise est en cessation de paiement, c’est-à-dire dans l’impossibilité de payer ses dettes grâce à son actif, elle doit alors ouvrir une procédure de redressement judiciaire. Qu’est-ce que cela signifie ? Quelles sont les conséquences pour l’entreprise ?

  • 07/06/2018

    Vous soupçonnez une marchandise de contrefaire l’un de vos droits de propriété intellectuelle ? Ou vous souhaitez simplement renforcer la protection de vos droits de manière préventive ? Vous pouvez déposer une demande d’intervention auprès de la Douane. Les explications de Nadine Babonneau, responsable section contrefaçon et propriété intellectuelle, à la direction générale des Douanes et des Droits indirects (DGDDI).

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !