Accueil du portailEntreprisesLe crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE)

Le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE)

Le CICE est un crédit d’impôt pour les entreprises employant des salariés. Il a été transformé en un allégement des charges sociales depuis le 1er janvier 2019. Cependant, les entreprises disposant d’une créance d’impôt au titre du CICE pourront l’utiliser pour le paiement de l’impôt de 2019 à 2021.

Quelles sont les entreprises éligibles au CICE ?

Le CICE est un avantage fiscal pour les entreprises employant des salariés, imposées à l'impôt sur les sociétés (IS) ou à l'impôt sur le revenu (IR) d'après leur bénéfice réel.

Lire aussi : Financements des entreprises : Aides et crédits d'impôt

Quel est le montant du CICE ?

Le taux du CICE est de 6 % pour les rémunérations versées du 1er au 31 janvier 2018. Pour les rémunérations versées à des salariés affectés à des exploitations situées dans les départements d’outre-mer, le taux est fixé à 9 %

Seules les rémunérations n'excédant pas 2,5 fois le SMIC sont comptabilisées pour le calcul du CICE.

Les rémunérations prises en compte dans l’assiette du CICE sont celles qui servent au calcul des cotisations patronales de sécurité sociale (salaires de base, primes, indemnités de congés payés, avantages en nature...).

Pour simuler le montant du CICE au titre de l’exercice 2018, cliquez ici.

Comment cela se passe-t-il pour les rémunérations 2018 ?

L’exercice a été clos le 31 décembre 2018

Pour un exercice clos le 31 décembre 2018, vous avez jusqu’au 3 mai pour déclarer les résultats de l’entreprise et y joindre la déclaration 2069-RCI-SD.

Le crédit d’impôt sera alors imputé sur l’impôt dû. S’il reste un excédent de CICE, il sera utilisable pour le paiement de l’impôt de 2019 à 2021.

L’exercice est clos en 2019

Si la clôture de l’exercice 2018 de votre entreprise est effectuée en 2019, vous devez envoyer la déclaration 2069-RCI-SD lors de la déclaration de votre impôt.

Sur cette déclaration, vous ne devrez déclarer que le total des rémunérations versées en 2018 n’excédant pas 2,5 SMIC.

Vous pourrez alors bénéficier du CICE pour ces rémunérations. Le crédit d’impôt sera déduit du montant de votre impôt.

Que faire si vous avez une créance CICE ?

En cas d’excédent, le CICE est imputable sur l'impôt (IR ou IS) dû au titre des trois années suivantes et restituable à la fin de cette période.

  • Pour les entreprises assujetties à l’impôt sur les sociétés, le montant est à reporter sur le relevé du solde grâce au formulaire 2572-SD. La demande de restitution est réalisée sur le formulaire n° 2573-SD.
  • Pour les entreprises soumises à l’impôt sur le revenu, le montant est à reporter sur la déclaration des revenus n° 2042 C-PRO. La restitution est alors automatique au moment de l’avis d’imposition.

Les créances d’impôt CICE pourront être utilisées, le cas échéant, pour le paiement de l’impôt de 2019 à 2021. Si, après le paiement de l’impôt 2021, il reste un excédent, il sera remboursé en 2022.

Ces créances sont immédiatement restituables :

  • aux PME au sens du droit communautaire,
  • aux entreprises nouvelles sous certaines conditions,
  • aux jeunes entreprises innovantes,
  • aux entreprises ayant fait l’objet d’une procédure de conciliation ou de sauvegarde, d’un redressement ou d’une liquidation judiciaire.

Lire aussi : Entreprises, comment utiliser votre créance fiscale ?

Comment sera remplacé le CICE en 2019 ?

Depuis le 1er janvier 2019, le CICE a été supprimé et remplacé par une baisse des charges sociales employeurs. Cette baisse de charges se traduit par le renforcement de la réduction générale des cotisations :

  • un allégement uniforme de 6 points des cotisations sociales d’assurance maladie pour l’ensemble des salariés relevant du régime général de sécurité sociale et du régime des salariés agricoles, applicable sur les salaires dans la limite de 2,5 SMIC pour les rémunérations dues au titre des périodes d’emploi à compter du 1er janvier 2019.
  • un renforcement des allégements généraux de cotisations sociales de 4,05 points au niveau du SMIC pour les rémunérations dues au titre des périodes d’emploi à compter du 1er octobre 2019.

Maintien du CICE à Mayotte

Sur les rémunérations versées à compter du 1er janvier 2019, le CICE est maintenu à un taux de 9 % pour les salariés affectés à des exploitations situées à Mayotte.

Publié initialement le 16/02/2017

Aller plus loin

Partagez cet article !

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • 21/05/2019

    Vous être créateur ou repreneur d'entreprise, ou bien entrepreneur souhaitant développer votre activité, mais vous ne voulez pas ou ne pouvez pas faire appel à un prêt bancaire classique ? Connaissez-vous le crowdfunding ou « financement participatif » ? Cette solution de financement en plein essor est peut être faite pour vous ! On vous explique tout. 

  • © Phovoir.fr

    16/05/2019

    Depuis 2016, tous les employeurs du secteur privé ont l'obligation de fournir une mutuelle de santé collective à leurs salariés, et participer au moins à hauteur de 50 % du prix des cotisations. Mais tous les salariés sont-ils concernés ? Quelles sont les garanties minimales requises ? Comment la mettre en place ? On fait le point !

  • 14/05/2019

    Toute entreprise qui le souhaite peut proposer à ses salariés des chèques-vacances, ces titres de paiement réservés aux vacances et aux loisirs. L'employeur peut alors bénéficier d'exonérations de charges et l'employé d'un complément de revenu. Quelle part l'entreprise doit-elle payer ? Quels sont les avantages de ces titres ? Comment les mettre en place ? Explications.

  • ©Creative Commons CC0

    14/05/2019

    Au-delà de la durée légale hebdomadaire de travail, toute heure travaillée en plus est considérée comme une heure supplémentaire. Mais à quelles contreparties ouvrent les heures supplémentaires ? Qui peut en bénéficier ? Comment sont-elles rémunérées ? On vous dit tout.

  • ©Fotolia.com

    09/05/2019

    Vous souhaitez embaucher un nouveau salarié mais ne savez pas exactement comment fixer sa rémunération ou comment devrez-vous le payer ? Explications.

  • © Fotolia

    07/05/2019

    Métro, train, vélo... : en tant qu'employeur, vous devez prendre en charge une partie du prix des transports de vos salariés entre leur domicile et leur lieu de travail. Quels types de frais sont concernés ? Quel est le montant de votre participation ? Le point sur vos impératifs.

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !