Accueil du portailEntreprisesEntrée en apprentissage : jusqu'à trente ans dans neuf régions

Entrée en apprentissage : jusqu'à trente ans dans neuf régions

par Bercy Infos,

le 14/04/2017 –

Le 1er janvier 2017, sept régions ont commencé à expérimenter l’entrée en apprentissage jusqu’à trente ans au lieu de vingt-cinq. Depuis le 21 mars 2017, deux régions supplémentaires ont rejoint le dispositif.

© Fotolia

La loi du 8 août 2016, dite « loi travail », prévoit d’expérimenter l’accès à l’apprentissage jusqu’à trente ans, contre vingt-cinq ans aujourd’hui. Au total, neuf régions se sont portées volontaires.

Quel est l’objectif poursuivi ?

« La sortie plus tardive de la scolarité, les changements d'orientation professionnelle, les souhaits de spécialisation des apprentis (mentions complémentaires notamment) incitent à expérimenter la possibilité de conclure un contrat d'apprentissage jusqu'à trente ans », précise l’arrêté fixant le cahier des charges pour les régions bénévoles.

« A ce jour, l'entrée en apprentissage est légalement limitée à l'âge de 25 ans révolus. Au-delà de cet âge, un jeune qui souhaite se former dans le cadre de l'apprentissage ne peut plus conclure de contrat d'apprentissage, sauf dans une série de cas d'exceptions définies légalement ». L’objectif est donc de développer l'insertion professionnelle des jeunes.

Quelles sont les régions concernées ?

Depuis le 1er janvier 2017, sept régions sont concernées par cette extension :

  • Bretagne ;
  • Bourgogne-Franche-Comté ;
  • Centre-Val de Loire ;
  • Grand Est ;
  • Hauts-de-France ;
  • Nouvelle-Aquitaine ;
  • Pays de la Loire.

Deux nouvelles régions ont rejoint ce dispositif depuis le 21 mars 2017 :

  • Ile-de-France ;
  • Occitanie.

Lire aussi : Tout savoir sur la taxe d'apprentissage

 

Pour qui ?

Les jeunes pourront, jusqu'à leurs trente ans révolus, entrer en apprentissage dans les centres de formation d'apprentis (CFA) des régions volontaires. Toutes les entreprises qui forment leurs apprentis sur le territoire ouvert à l'expérimentation y ont donc accès.

Jusqu’à quand ?

L’expérimentation s’étend jusqu'au 31 décembre 2019. Passée cette date, le président du conseil régional de chaque région adressera au préfet, représentant de l'Etat dans la région, le bilan de l'expérimentation qui lui a été, confiée. Les chambres consulaires et les Direccte concourent à ce bilan.

Qu’est-ce que qu’un contrat d’apprentissage ?

Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail à durée limitée ou à durée indéterminée entre un salarié (l’apprenti) et un employeur.

Il permet à l'apprenti de suivre une formation en alternance en entreprise sous la responsabilité d'un maître d'apprentissage et en centre de formation des apprentis (CFA) pendant un à trois ans. Ce contrat peut être prolongé d’un an en cas d’échec à l’examen.

Lire aussi : Une nouvelle aide pour les apprentis de moins de 21 ans

Partagez cet article !

Thématiques :

Ressources humaines

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • © Phovoir.fr

    16/05/2019

    Depuis 2016, tous les employeurs du secteur privé ont l'obligation de fournir une mutuelle de santé collective à leurs salariés, et participer au moins à hauteur de 50 % du prix des cotisations. Mais tous les salariés sont-ils concernés ? Quelles sont les garanties minimales requises ? Comment la mettre en place ? On fait le point !

  • 14/05/2019

    Toute entreprise qui le souhaite peut proposer à ses salariés des chèques-vacances, ces titres de paiement réservés aux vacances et aux loisirs. L'employeur peut alors bénéficier d'exonérations de charges et l'employé d'un complément de revenu. Quelle part l'entreprise doit-elle payer ? Quels sont les avantages de ces titres ? Comment les mettre en place ? Explications.

  • ©Creative Commons CC0

    14/05/2019

    Au-delà de la durée légale hebdomadaire de travail, toute heure travaillée en plus est considérée comme une heure supplémentaire. Mais à quelles contreparties ouvrent les heures supplémentaires ? Qui peut en bénéficier ? Comment sont-elles rémunérées ? On vous dit tout.

  • ©Fotolia.com

    09/05/2019

    Vous souhaitez embaucher un nouveau salarié mais ne savez pas exactement comment fixer sa rémunération ou comment devrez-vous le payer ? Explications.

  • © Fotolia

    07/05/2019

    Métro, train, vélo... : en tant qu'employeur, vous devez prendre en charge une partie du prix des transports de vos salariés entre leur domicile et leur lieu de travail. Quels types de frais sont concernés ? Quel est le montant de votre participation ? Le point sur vos impératifs.

  • © Fotolia.com

    07/05/2019

    Les congés payés représentent en France un droit dont dispose tout salarié d’une structure privé ou publique. À quelles règles sont-ils soumis pour les employeurs ? Comment fixer les jours de congés de vos salariés ? Comment sont établies les indemnités de congés payés ?

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !