Impôts : en 2021, gestion de crise et reprise pour la DGFiP

La Direction générale des Finances publiques (DGFIP) a présenté ses résultats pour l’année 2021. Retour sur une année marquée par la crise sanitaire, mais aussi par une dynamique territoriale et par la création de nouveaux services.

©Pixavril - stock.adobe.com

2021 aura encore été une année très particulière, du fait des différentes vagues de l’épidémie de Covid-19. La DGFIP a ainsi poursuivi en 2021 l’action entamée dès 2020, avec la mise en place de mesures de bienveillance en faveur de 68 000 entreprises bénéficiaires.

Consulter le rapport d’activité 2021 de la DGFiP [PDF - 4,4 Mo]

2021, une année d’accompagnement, marquée par le Covid-19

L’année passée ce sont plus de 24 milliards d'euros qui ont été versés au titre du fonds de solidarité à deux millions d’entreprises et 1,77 milliard à 4 520 entreprises au titre du dispositif de prise en charge des coûts fixes.

Concernant le fonds de solidarité, 2,5 millions de demandes infondées ont pu être écartées grâce aux contrôles. L’autorité judiciaire a fait l’objet d’une saisine pour 1 620 dossiers en matière fiscale et de 2 542 plaintes pour fraude suite au contrôle du fonds de solidarité. Au total, ce sont 10,3 milliards d’euros qui ont été écartés pour ces demandes.

2021 a aussi été l’occasion de mettre en place et de développer le projet Signaux Faibles. Ce projet numérique interministériel permet la détection des entreprises en difficulté grâce à un algorithme qui cible les fragilités des entreprises afin de mettre en place des actions d’accompagnement le plus en amont possible. Au total, 23 227 entreprises ont été détectées.

Les bons résultats de la lutte contre la fraude

En 2021, la lutte contre la fraude fiscale a retrouvé son niveau d’avant la crise sanitaire, avec des résultats proches de ceux de 2019. Au total, 13,4 milliards d’euros de redressements ont été notifiés aux particuliers et aux entreprises et 10,7 milliards d’euros ont été encaissés.

La fraude à la TVA, s’agissant des entreprises, et la fraude patrimoniale, s’agissant des particuliers, ont été particulièrement visées en 2021.

2021, une année riche en nouveaux services

dataming

Les graphiques nécessitent JavaScript pour s'afficher.

44
%

Part des contrôles fiscaux ciblés, en 2021, grâce au data mining (extraction et analyse de données grâce à des algorithmes mathématiques).

En 2021, la DGFiP a inauguré AMI, l’assistant de messagerie impôts. Cet assistant virtuel lancé dans le cadre de la campagne déclarative des revenus a comptabilisé près de 2,4 millions de conversations avec des usagers. Il est directement disponible dans la messagerie sécurisée de son espace particulier.

Le nouveau service de déclaration des dons en ligne ouvert en juin 2021 a enregistré 32 % de de déclarations depuis son ouverture, soit 64 720 déclarations de dons effectuées en ligne en 2021.

Enfin, l’ouverture du service « Gérer mon bien immobilier » en août 2021 a permis à 4,5 millions de propriétaires de consulter directement dans leur espace personnel sur impots.gouv.fr les caractéristiques de leurs biens immobiliers.

La DGFiP, une direction dynamique dans les territoires

En 2021, c’est 21 services, soit près de 500 emplois, qui ont été transférés vers des communes de tailles moyennes. La DGFiP a ainsi augmenté de 35 % sa présence dans ces communes entre 2019 et 2021. 447 conseillers aux décideurs locaux ont également été déployés pour accompagner les élus locaux.

Ce dynamisme rend les métiers de la DGFiP attractifs et attire les futurs candidats. Au total ce sont plus de 5 000 agents qui ont été recrutés en 2021, toutes voies de recrutement confondues. 1 400 apprentis et stagiaires ont par ailleurs été accueillis et formés par la DGFiP en 2021, ainsi que 800 services civiques.

communes

Les graphiques nécessitent JavaScript pour s'afficher.

2672

Communes qui bénéficient de la présence de la DGFiP

Partager la page