Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Naissance d'un grand pôle financier public

Le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, se réjouit que les opérations relatives à la constitution du grand pôle financier public aient été réalisées le 4 mars 2020.

©BercyPhoto Gézelin Grée

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances :

Nous créons par cette opération un outil financier public au service de l’intérêt général. Ce pôle financier public sera l’un des plus importants au monde. Il permettra d’améliorer l’efficacité des outils de financements au service des territoires, des entreprises et des particuliers. Ce nouveau pôle financier public mettra les compétences combinées de La Banque postale, de la caisse des dépôts, de Bpifrance et de CNP assurances, au service de la réduction des fractures territoriales, du financement de notre économie et des grands projets de service public. C’est un motif de fierté collective.

Au service de l’intérêt général et du développement des territoires

Un ensemble rendu possible par la loi PACTE

Le plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises (loi PACTE), promulgué le 22 mai 2019, a autorisé l’évolution du capital de la Poste permettant à la caisse des dépôts et consignations (CDC) de devenir l’actionnaire majoritaire.

La constitution du pôle

Ce nouvel ensemble est constitué de :

Il mobilisera sa capacité d’action au service de l’intérêt général et du développement des territoires. Avec un bilan de 1 000 milliards d’euros, ce grand pôle financier public est un des organismes de financement public les plus importants au monde. En adossant l’activité d’assurance de CNP à La Banque postale, filiale du groupe La Poste, cette opération consolide l’entreprise publique, qui pourra développer davantage ses services financiers.

Le rôle du grand pôle financier public

Le grand pôle financier public entend répondre aux grands enjeux de la société. Il accompagnera ainsi les politiques publiques de l'État et des collectivités locales. Il en va de même pour le développement et l’aménagement des territoires. La qualité de l’offre de financement faite aux collectivités territoriales sera optimisée afin de mener à bien leurs projets de transformation :

  • les mobilités vertes,
  • la rénovation énergétique,
  • la revitalisation des centres-villes ,
  • le déploiement du très haut-débit…

La poursuite des missions de service public

Depuis le 4 mars, la CDC est devenue l’actionnaire majoritaire de La Poste. Avec 34% du capital, l’État reste un actionnaire actif de la Poste. La Poste demeure une société à capitaux 100% public, détenus par les deux mêmes actionnaires. L’État veillera notamment à la poursuite dans les meilleures conditions de ses missions de service public.

De la proximité humaine

La Banque postale est devenue l’actionnaire majoritaire de CNP assurances avec 62 % du capital. Aussi, cette évolution permet à La Poste de franchir une nouvelle étape de son développement et de la diversification de ses activités. Celle-ci poursuit son ambition : devenir la première entreprise de services de proximité humaine.

Promouvoir l’intérêt général

Le groupe La Poste ainsi que la caisse des dépôts travaillent de concert autour de cinq enjeux sociétaux majeurs :

  • la lutte contre les fractures territoriales, notamment via la contribution au dispositif des maisons de services au public (MSAP) et des structures France services,
  • la logistique urbaine, par la co-construction de solutions de logistique urbaine avec les élus et les acteurs économiques locaux,
  • la transformation numérique des territoires, pour des services publics plus efficaces et une société plus inclusive,
  • la transition énergétique et écologique, en apportant aux territoires des solutions d’accompagnement en la matière,
  • les services à la personne et l’économie des séniors, en réponse aux nouveaux défis posés par le vieillissement de la population.

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances :

La Poste et la caisse des dépôts constituent deux leviers très puissants dont le rapprochement permettra de conserver et développer un maillage serré de services publics dans nos territoires.

Philippe Wahl, p-dg de la Poste :

Ce projet va permettre à notre entreprise, qui entame son sixième siècle d’existence, de se transformer, de diversifier son modèle stratégique, et à La Banque postale de compléter le sien en adoptant le modèle intégré de la bancassurance.

Éric Lombard, directeur général de la caisse des dépôts :

Ce rapprochement n’est pas une opération financière, c’est une opération industrielle à destination des territoires et au service des Français.

La gouvernance de la Poste

La gouvernance de La Poste évolue en conséquence. Les administrateurs proposés par la Ccaisse des Ddépôts sont dorénavant majoritaires au sein du conseil d’administration de La Poste.

L’agenda

Finalisation des opérations relatives à la constitution du grand pôle financier public
Protocole d’accord engageant conclu entre l’État, la caisse des dépôts, La Poste et La banque postale
Présentation par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, du grand pôle financier public en présence d’Éric Lombard, directeur général de la caisse des dépôts (CDC), et de Philippe Wahl, président-directeur général du groupe La Poste.
L’autorité des marchés financiers (AMF) a fait droit à la demande de dérogation qui lui était adressée par la CDC et la Banque Postale, en décidant que le lancement d’une offre publique d’achat n’était pas obligatoire
Promulgation de la loi PACTE qui a autorisé l’évolution du capital de la Poste permettant à la CDC de devenir l’actionnaire majoritaire
Annonce par Bruno Le Maire du souhait du Gouvernement de mettre en place un grand pôle financier public par le rapprochement de la Caisse des dépôts et la Poste, et la prise de contrôle de CNP assurances par la banque postale
Partager la page