Industrie : vers une nouvelle stratégie hydrogène pour la France

À l’occasion de l’Assemblée Générale de France Hydrogène, le ministre délégué chargé de l’Industrie, Roland Lescure, propose un programme de travail conjoint pour la nouvelle stratégie nationale hydrogène, aux côtés de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, et de la ministre de la Transition Energétique, Agnès Pannier-Runacher.

©malp - stock.adobe.com

Diviser par deux les émissions de l’industrie dans les dix prochaines années, pour permettre l’atteinte de l’objectif zéro émission nette en 2050 : c’est l’objectif ambitieux de décarbonation pour le secteur industriel annoncé par le président de la République en novembre dernier.

L’hydrogène vert pour décarboner pour le secteur industriel français

La France est l’un des premiers pays industrialisés à s’être doté d’un plan hydrogène dès 2018 puis d’une stratégie nationale en 2020. Cette stratégie a également été réaffirmée par la Première ministre dans le cadre de France 2030

L’hydrogène vert est en effet une des solutions identifiées pour décarboner massivement des industries fortement émettrices, en agissant sur la diminution des émissions de CO2. 

Cette technologie de rupture est la seule à même de fournir des solutions pour la réduction à zéro de sources d’émissions parmi les plus importantes au niveau national qu’il s’agisse d’industries de sidérurgie, ciment, engrais, sans oublier les mobilités lourdes : transport longue distance, activités aériennes, etc.

Des axes de travail pour cette nouvelle stratégie

Parmi les axes de travail de cette nouvelle stratégie, qui s’inscrit désormais dans un contexte de crise énergétique :

  • Proposer un schéma opérationnel pour les hubs hydrogène. La mutualisation de la production dans ces hubs doit permettre une baisse des coûts et favoriser le développement d’activités industrielles décarbonées. 
  • L’accès de ces hubs à une électricité décarbonée est également un enjeu de ce travail. Les grands électrolyseurs devront être en mesure de conclure des contrats de long terme compétitifs avec les fournisseurs d’électricité. 
  • Cette stratégie devra également prévoir la maîtrise des équipements liés à l’hydrogène qui permettront à la France de s’assurer une position cruciale dans sur un marché mondial en croissance rapide. 

La stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène bas carbone sera actualisée d’ici la fin du premier semestre 2023.

 

Presse

Communiqué : Stratégie nationale hydrogène - 07/12/2022

Partager la page