Développement durable

 

En 2023-2024, les formations à la transition écologique passent à la vitesse supérieure avec l’IGPDE !

Pour développer l’éco-responsabilité dans les pratiques des administrations et intégrer les enjeux écologiques dans les politiques publiques, l’IGPDE propose depuis plusieurs années de nombreuses actions de sensibilisation et de formation, des conférences et des stages sur les thèmes liés au développement durable. En 2023-2024, l’offre s’étoffe pour atteindre 33 formations et propose des formats nouveaux : webinaires, ateliers participatifs, e-formations et moocs.
À partir de novembre 2023 et durant toute l’année 2024, la priorité est également mise sur la sensibilisation des cadres supérieurs aux enjeux de la transition écologique. À cette fin, Un vivier d’animateurs internes est d’ailleurs en cours de constitution. Virginie Madelin, directrice générale de l’IGPDE, nous en dit plus.
 

La sensibilisation à la transition écologique est une priorité gouvernementale. Comment va-t-elle se déployer dans notre ministère ?

Les 2 650 cadres supérieurs de notre ministère doivent être sensibilisés à la transition écologique avant fin 2024. A partir du 21 novembre, deux ateliers, « sensibilisation aux enjeux écologiques » et « compréhension des leviers accélérateurs de la transition écologique », sont organisés dans le cadre d’un marché interministériel piloté par la DIESE et l’INSP. Le parcours comprend aussi trois conférences-débats animées par des chercheurs du CNRS et des enseignants chercheurs des universités et des grandes écoles, sur les crises écologiques du climat, de la biodiversité et des ressources naturelles. Tout est prêt pour accueillir à l’IGPDE les cadres supérieurs en poste en administration centrale et en Ile de France. Je les invite à s’inscrire dès à présent sur le catalogue IGPDE. Dans les autres régions, la DGFiP, qui pilote le dispositif avec l’IGPDE, est en train de finaliser le calendrier.

Un appel à candidature pour devenir animateurs ou animatrices internes a été lancé en juin dernier. Où en est-on ?

À enjeu inédit, réponse inédite : il a été décidé de faire appel au volontariat et à l’engagement d’agents du ministère pour assurer une partie de ces formations. À ce jour, 140 agents du MEFSIN, de toutes directions, de toutes régions, ont répondu avec enthousiasme à cet appel à candidatures, qui est toujours ouvert. La formation des animateurs et animatrices internes a commencé le 9 novembre et se poursuivra durant le premier semestre 2024. Ces animateurs internes vont participer à la sensibilisation des cadres supérieurs mais aussi de tous les agents. En effet, le plan gouvernemental prévoit que tous les agents doivent être formés à la transition écologique avant la fin du quinquennat, en 2027. Dans cette perspective on ne peut que se réjouir d’une telle mobilisation qui témoigne, sous une autre facette, de l’implication forte de notre ministère pour la transition écologique.

Quelles sont les nouvelles formations ouvertes à tous les agents ?

Les ateliers « sensibilisation aux enjeux écologiques » et « compréhension des leviers accélérateurs de la transition écologique » seront progressivement déployés auprès des nouveaux agents, à partir de la fin du premier semestre 2024, avec les animateurs internes et en fonction des moyens disponibles à l’IGPDE et au sein des directions, le public prioritaire en 2024 étant celui des cadres supérieurs.
D’autres ateliers participatifs sont accessibles dès à présent, tels que la Fresque du numérique, la Fresque de la biodiversité, la Fresque de l’économie circulaire.
Des liens vers des e-formations gratuites figurent au catalogue de l’IGPDE, ces e-formations sont proposées notamment par l’Institut du numérique responsable (INR) ou l’Ademe. Une nouvelle e-formation, le « B.A.-BA du climat et de la biodiversité » est mise à disposition par le Centre national d’enseignement à distance (Cned). Elle est le fruit d’une collaboration entre experts scientifiques reconnus et spécialistes de la pédagogie numérique, pour acquérir les connaissances fondamentales sur le changement climatique et la biodiversité.
En partenariat avec la sous-direction de l’innovation pour les transformations (SDIT) du Ministère de la transition écologique, un cycle de conférences sur « L’économie et le changement climatique » a démarré cette année, ainsi que le cycle « Ils ou elles l’ont fait » qui prend la forme de webinaires et de visites sur le terrain auprès d’acteurs inspirants.
Concernant les formations métiers, je citerais les nombreuses formations construites en collaboration avec la Direction des achats de l’État (DAE) et la Direction de l’immobilier de l’État (DIE), sur les leviers majeurs que constituent l’achat public responsable et l’efficacité énergétique des bâtiments publics.

L’IGPDE a aussi participé activement à la Semaine Européenne du Développement Durable du 20 septembre au 10 octobre. Quelles actions ont été proposées ?

C’était la première fois qu’un programme d’actions diversifié était proposé par l’IGPDE dans le cadre de la semaine européenne du développement durable : Fresque de la biodiversité, troc aux plantes et aux boutures, webinaire « Plastiplantes : recycler, créer et respirer au bureau », visite d’un site de logistique urbaine bas carbone, exposition sur le cycle de vie d’un appareil numérique, jeux sur le numérique responsable, présentation des ouvrages sur le développement durable au Centre de documentation, atelier « entretenir  et réparer son vélo » et même deux ateliers culinaires conçus avec l’Agraf pour valoriser la cuisine bas carbone.
Par ailleurs, à cette occasion, le défi « l’IGPDE dé-tonne » a été lancé sur la base du volontariat auprès des agents de l’IGPDE. Objectifs proposés : réaliser son bilan d’empreinte carbone individuelle et s’engager à économiser une demi-tonne sur les 6 prochains mois. Quelques 84 agents de l’IGPDE ont répondu à l’appel et participent à ce défi, marquant une forte adhésion à la dynamique enclenchée. Plusieurs animations internes sont prévues pour les accompagner dans cette démarche et permettre d’atteindre collectivement l’objectif ambitieux fixé. Chaque tonne gagnée sera ensuite convertie en don à une association qui œuvre pour la transition écologique : un cercle doublement vertueux !

Pour en savoir plus :

Offre IGPDE 2024 en Développement durable et Transition écologique
23/01/2024
33 formations vous sont proposées