Imprimer la page

Le Fabriqué en France : qu’est-ce que c’est

Selon un sondage Ifop, l’étiquette « Made in France » (Fabriqué en France) revêt une signification particulière pour de nombreux Français : participer au maintien de l’emploi en France (pour 93 %), soutenir les entreprises du pays (93 %), préserver les savoir-faire nationaux (92 %) ou plus simplement, réaliser un « acte utile » (88 %) (Ifop, juillet 2018). De nombreuses entreprises font valoir leur ancrage local comme un atout commercial auprès des consommateurs et comme un élément de leur contribution à l’économie nationale. Tour d’horizon du Fabriqué en France !

Le Fabriqué en France s’expose à l’Élysée et dans toute la France

Pour la 2ème année consécutive, une exposition d’objets fabriqués en France est organisée le week-end des 3 et 4 juillet 2021 au palais de l’Élysée. Pour cette nouvelle édition, la Grande Exposition du Fabriqué en France met à l’honneur 126 produits fabriqués en France, y compris dans les DROM et les collectivités d’Outre-mer. En janvier 2020, l’Exposition avait valorisé 120 produits, provenant de chaque département français, et accueilli près de 10 000 visiteurs.

Cette année, l’Exposition se poursuit sur les routes de France en format miniature, avec le Big Tour, afin de partir à la rencontre des françaises et des français sur leur lieu de vacances. Avec ce village itinérant, le public peut découvrir une version miniature de l'Exposition. Chaque région métropolitaine et l’Outre-mer y sont représentées par un objet emblématique de leur territoire. Une tournée qui se tient du 16 juillet jusqu’au 20 août 2021 et fait halte dans 24 stations balnéaires.

Derrière le « Made in France », une industrie française dynamique

La France est la 7ème puissance industrielle mondiale. Ses 235 000 entreprises industrielles représentent 10 % du PIB français et quelque 2,7 millions de salariés directs.

Derrière ces chiffres se cachent de nombreuses filières industrielles, qui font face à des enjeux majeurs : décarbonation, innovation, export, formation et recrutement.

Un secteur qui recrute

L’industrie offre de nombreuses perspectives d’emplois, diversifiés et ouverts à tous, notamment pour les jeunes et les personnes en reconversion professionnelle, avec un salaire net moyen de 2 780 euros en 2018.

De nombreuses entreprises industrielles sont aussi engagées en faveur de l’égalité femme-homme. Le conseil de la mixité et de l’égalité professionnelle dans l’industrie a présenté un plan d’action pour accompagner les entreprises dans cette démarche.

Un secteur à découvrir

Les entreprises industrielles cherchent aussi à faire découvrir leur savoir-faire en développant des visites d’usines, qui attirent toujours davantage les Français. Près de 2000 entreprises ouvrent leurs portes chaque année.

L’association « Entreprise et découverte » promeut ainsi le tourisme de savoir-faire afin de faire connaître la diversité des métiers et des produits des entreprises françaises. Pour connaître les sites ouverts à la visite, rendez-vous sur son site.

Le « Fabriqué in France » et la préservation des savoir-faire

L’industrie est souvent associée aux usines, aux machines et à la robotisation, mais elle suppose avant tout une grande maîtrise des savoir-faire. La sauvegarde de l’industrie permet également de préserver les emplois dans nos territoires.

Le label « Entreprise du patrimoine vivant » (EPV) et les indications géographiques (IG) pour les produits industriels et artisanaux distinguent des entreprises ou des produits aux savoir-faire d’excellence.

Particuliers : comment se renseigner ?

Par les contrôles qu’elles effectuent, la Direction générale des Douanes et Droits Indirects (DGDDI) et la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) veillent au bon respect des règles, pour garantir la confiance des consommateurs et protéger les entreprises qui respectent le cadre juridique.

En savoir plus : Acheter un produit « Fabriqué en France » : quelles garanties ?

Comment appliquer la mention « Fabriqué en France » sur ses produits ?

Pour les entreprises qui souhaiteraient bénéficier d’un accompagnement, afin de savoir si elles peuvent apposer légalement la mention « Fabriqué en France » sur leurs produits, la Direction générale des Douanes et Droits Indirects (DGDDI) a mis en place une procédure permettant de solliciter gratuitement l’expertise de ses services : l’Information sur le Made in France (IMF).

En savoir plus : « Fabriqué en France », « Produit en France » ou « Made in France » : comment utiliser ces mentions pour valoriser vos produits ?

Marquage, label : les règles du « Made in France »

Pour les produits non-alimentaires, les entreprises sont libres d’apposer la mention « Fabriqué en France » sur leurs produits. Celle-ci doit pouvoir être justifiée et respecter les règles de détermination de l’origine non préférentielle fixées par le Code des douanes de l’Union européenne.

Cette mention ne signifie pas que le produit est forcément 100 % fabriqué en France. Si un autre pays intervient dans la fabrication du produit, il sera alors nécessaire que la dernière transformation substantielle soit réalisée en France (la « transformation substantielle » correspond à une fabrication ayant abouti à un produit nouveau ou correspondant à un stade de fabrication important).

Pour les produits alimentaires, il existe des règles différentes. Pour certains produits, comme la viande ou les fruits et légumes, l’affichage de l’origine est par exemple obligatoire.

Par ailleurs, il existe également différents labels privés qui attestent d’une production en France (comme les labels Origine France Garantie ou France Terre Textile).

Partager la page