Accueil du portailEntreprisesEmploi des travailleurs handicapés : pensez aux indépendants !

Emploi des travailleurs handicapés : pensez aux indépendants !

Vous souhaitez employer des travailleurs handicapés dans votre entreprise ? Avez-vous pensé au statut de travailleur indépendant handicapé (TIH) ? On vous explique tout sur cette forme d'emploi !

© Phovoir.fr

L'obligation d'emploi des travailleurs handicapés

Toute entreprise de plus de 20 salariés est tenue d'employer à plein temps ou temps partiel des travailleurs handicapés dans une proportion d'au moins 6% de l'effectif total de l'entreprise. En cas de non-respect de cette règle, l'entreprise sera dans l'obligation de verser une contribution à l'AGEFIPH, association chargée de l'insertion professionnelle des personnes handicapées.

À noter

Les entreprises qui viennent de se créer ont un délai de 3 ans pour être en règle avec l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés.

Lire aussi : Emploi des travailleurs handicapés : quelles sont vos obligations ?

La sous-traitance et le recours à des travailleurs indépendants handicapés (TIH)

Le recours à l'emploi indirect - les contrats de sous-traitance auprès des secteurs adaptés ou protégés et, depuis 2016, les travailleurs indépendants handicapés (TIH) - participe à l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés (OETH).

Néanmoins, dans le cadre de l'OETH, le recours à l'emploi indirect ne peut pas être retenu pour plus de la moitié des 6% d'emplois obligatoires.

La déclaration obligatoire et l'emploi de TIH

Si vous employez des travailleurs indépendants handicapés, vous devrez déclarer le nombre de personnes employées par votre entreprise au titre de ce statut via la déclaration d'obligation d'emploi des travailleurs handicapés (DOETH).

De son côté, le travailleur indépendant handicapé doit communiquer à ses clients une attestation récapitulant ses factures ainsi qu'une copie de son titre de bénéficiaire.

Calcul des unités bénéficiaires selon le régime de TIH

Vous devez tenir compte lors de votre DOETH du régime des TIH que vous employez. Ainsi, le nombre d'unités bénéficiaires sera différent selon qu'il s'agisse de personnes qui exercent leur activité en régime réel ou en régime micro-entreprise.

Lire aussi : Déclaration obligatoire d'emploi des travailleurs handicapés (DOETH) : comment ça marche ?

Partagez cet article !

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • © Fotolia.com

    18/03/2019

    Le compte épargne-temps (CET) est un moyen pour les salariés d’épargner différentes sortes de rémunérations et de jours de repos non utilisés. Comment le mettre en place lorsque l’on est employeur ? Quelles obligations respecter ?

  • ©WavebreakMediaMicro / Stock.Adobe.com

    01/03/2019

    La contribution à la formation professionnelle permet de financer les formations de vos salariés. Comment se calcule-t-elle ? Quand devez-vous la verser ? Toutes les réponses.

  • 26/02/2019

    Le CICE est un crédit d’impôt pour les entreprises employant des salariés. Il a été transformé en un allégement des charges sociales depuis le 1er janvier 2019. Cependant, les entreprises disposant d’une créance d’impôt au titre du CICE pourront l’utiliser pour le paiement de l’impôt de 2019 à 2021.

  • ©Fotolia.com

    26/02/2019

    Vous employez des salariés ? Vous êtes peut-être concerné par la mise en place d'actions de formation. Comment gérer les formations ? Quelles sont vos obligations ?

  • © Getty Images

    26/02/2019

    Le CPA est un compte personnel attribué à chaque personne dès le début de sa vie professionnelle. Ce compte concerne néanmoins l'entreprise pour satisfaire l'obligation de maintien de l’employabilité des salariés. Retour sur le fonctionnement du CPA et les obligations de l'employeur en matière de formation professionnelle.

  • © Fotolia.com

    20/02/2019

    Allégements ou exonérations de cotisations, aides forfaitaires de la région ou de Pôle emploi... Il existe de nombreuses aides et mesures à l'embauche pour vous permettre d'alléger le coût de votre recrutement. Panorama des principaux dispositifs auxquels vous pouvez (peut-être) prétendre.

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !