Imprimer la page

Conseil pour la mixité dans l’industrie : feuille de route 2021-2022

À l’occasion de la réunion du conseil pour la mixité dans l’Industrie, le 7 juillet, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, a rendu publique sa feuille de route pour 2021-2022.

© Fotolia.com

Les actions concrètes déjà engagées par le conseil pour la mixité dans l'industrie

Outre les mesures transversales qu’il a suggérées ou soutenues (allongement du congé paternité, quotas dans les comités exécutifs et les organisations représentatives, etc.), le conseil pour la mixité dans l’Industrie a porté des actions concrètes en faveur de plus de parité et d’égalité dans le secteur :

  • le collectif IndustriElles : ce collectif a pour objectif de rendre visible les talents féminins dans l’industrie quels que soient leurs niveaux de responsabilité et d’en faire des ambassadrices et des rôles modèles auprès des jeunes générations. Il réunit également tous ceux (hommes et femmes) qui souhaitent contribuer à la promotion des femmes dans l’industrie. Les membres sont invités à s’inscrire via unformulaire en ligne sur www.industriElles.gouv.fr ou un groupe professionnel sur LinkedIn,
  • la charte pour une représentation mixte dans les jouets : la première charte pour une représentation mixte des jouets a été signée le 24 septembre 2019 par les acteurs du jouet (fabricants, distributeurs, associations), le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance et le secrétariat d’État à la Protection de l’Enfance. La charte 2020 a été signée le 24 septembre 2020, par les mêmes signataires rejoints par de nouveaux partenaires,
  • le guide des bonnes pratiques innovantes en matière d’égalité femmes-hommes : publié en juillet 2020, il détaille 30 bonnes pratiques autour de trois grands axes : attirer les femmes dans l’industrie, garder les talents féminins dans l’industrie, permettre aux femmes d’évoluer dans l’industrie.

La feuille de route 2021-2022 pour aller plus loin

La poursuite des actions déjà engagées, avec :

  • la publication d’une version internationale du guide des bonnes pratiques innovantes pour la mixité en entreprise ;
  • la réflexion avec les acteurs de la filière pour une représentation mixte des jeux vidéo ;
  • l’accompagnement des écoles d’ingénieurs (Mines & Télécoms) pour encourager les candidatures de jeunes femmes dans l’industrie et leur assurer une pleine réussite ;
  • la valorisation des femmes du réseau IndustriElles.

Trois nouveaux axes de travail pour améliorer la mixité et l’égalité professionnelle dans l’industrie :

  • travailler sur l’orientation, avec les différents acteurs (conseillers, parents, jeunes) pour attirer les jeunes filles vers les métiers de l’industrie,
  • étendre les engagements pris par les grandes entreprises sur la mixité, aux entreprises de sous-traitance, et en particulier celles qui emploient des femmes en situation d’invisibilité,
  • approfondir les actions de sensibilisation et de lutte contre le sexisme au sein des entreprises.

Agnès Pannier-Runacher :

En parallèle du projet de loi Castaner-Rixain sur l’égalité professionnelle, il nous faut poursuivre nos actions sur l’ensemble des freins qui limitent la présence des femmes dans l’industrie en particulier et l’économie en général. La lutte contre les stéréotypes doit devenir partout un dispositif concret permanent.
Cette nouvelle feuille de route pousse plus loin le changement de paradigme culturel sur la mixité en s’intéressant à des moments clés de la carrière des femmes comme l’orientation, en mettant en lumière les femmes invisibilisées ou en améliorant encore notre réactivité systémique face aux violences faites aux femmes. Je souhaite que l’industrie soit un marqueur et surtout un accélérateur de la mixité dans les entreprises.

Partager la page