Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Agnès Pannier-Runacher a présenté la « Stratégie nationale pour l’artisanat et le commerce de proximité »

À l’occasion de la 4è édition des Rendez-vous de l’Artisanat dans le cadre des Artisanales de Chartres, le 11 octobre, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances, a dévoilé la « Stratégie nationale pour l’artisanat et le commerce de proximité ».


© @AgnesRunacher

Avec près de 2 millions d’entreprises, les secteurs de l’artisanat et du commerce de proximité représentent une part importante de l’économie française.

Un certain nombre de mesures ont été adoptées ces deux dernières années pour faciliter le travail des artisans et des commerçants, et le développement de leur activité grâce aux ordonnances Travail de septembre 2017 qui ont donné plus de souplesse et de visibilité pour les entreprises, ou encore grâce aux simplifications permises par la loi PACTE du 22 mai 2019.

Les professionnels de l’artisanat et du commerce bénéficient également des mesures annoncées par le Président de la République et le Premier ministre, en 2019, en faveur du pouvoir d’achat des Français. Ainsi, la diminution de l’impôt sur le revenu, qui concernera 95% des ménages, profitera aussi à près de la moitié des entreprises artisanales (48% étant soumises à l’impôt sur le revenu). De plus, les professionnels du secteur profiteront du relèvement d’1,2 à 1,5 Smic du plafond appliqué à la prime d’activité. Enfin, les chefs d’entreprise pourront verser à leurs salariés, dès cette année, de l’intéressement ou de la participation exonérés de forfait social.

La Stratégie nationale pour l’artisanat et le commerce de proximité

La Stratégie nationale présentée le 11 octobre est destinée à poser le cadre d’un accompagnement novateur et durable de l’État au bénéfice des professionnels de l’artisanat et du commerce de proximité afin de s’adapter aux enjeux actuels, au premier rang desquels figurent les transitions numérique et écologique. L’objectif est également d’accélérer leur développement et de faire de l’administration un partenaire à leur service.

Cinq objectifs :

  • améliorer le financement des TPE et aider l’entrepreneur à choisir le statut le plus adapté,
  • faciliter la transition numérique,
  • simplifier les procédures,
  • accompagner la transition énergétique et écologique,
  • promouvoir le commerce de proximité et l’artisanat dans les territoires.

La mise en œuvre de cette Stratégie pour l’artisanat et le commerce de proximité s’inscrira dans la durée, dans le cadre d’un dialogue constant avec les organisations professionnelles, les collectivités territoriales et les chambres consulaires. Ces dernières, CMA France (chambres des métiers et de l'artisanat) et CCI France (chambres de commerce et d'industrie), auront un rôle important à jouer dans sa mise en œuvre : chaque entreprise doit avoir une réponse à ses interrogations et être accompagnée en fonction de ses besoins, que ce soit pour se développer ou faire face à de nouveaux enjeux.

Partager la page