Imprimer la page

Résultats 2020 de la douane française

Olivier Dussopt s’est rendu, le 2 avril, sur le port de Caen-Ouistreham pour présenter les résultats de la douane pour 2020. Une année marquée par la forte réactivité de ses agents face à la crise sanitaire, la finalisation de plusieurs années de préparation au Brexit et d'importants chantiers de modernisation.

©Douane française

La douane, engagée dans la lutte contre la Covid-19

En 2020, la douane s’est engagée dans la lutte contre la Covid-19, en facilitant l’importation et en assurant le contrôle des importations d’équipements de lutte contre la pandémie, notamment plus de 4,6 milliards d’euros de masques importés. L’action de la douane a permis de retirer du marché 11,7 millions de masques non conformes et plus de 270 000 masques contrefaits, répondant à un enjeux sensible dès l’entrée de la France en confinement, en mars 2020.

La douane a supervisé et contrôlé plus de 1 800 vols transportant ces équipements de protection. Le travail des services douaniers a permis d’assurer l’approvisionnement de la France en biens essentiels de lutte contre la pandémie de façon fluide et sûre : la moitié des dossiers d’importations ont été traités en moins de 30 minutes et 90 % des dossiers en moins d’une journée.

La douane et les enjeux du Brexit

La préparation au Brexit, intensifiée en 2020, a permis aux entreprises d’accueillir avec sérénité le rétablissement de la frontière avec le Royaume-Uni. Le système d’information innovant développé par la douane, la « frontière intelligente », a permis de traiter efficacement les flux, tout en préservant la fluidité du passage de la frontière.

Trois mois après le Brexit, près de 37 000 véhicules franchissent chaque semaine la frontière à l’import et plus de 38 000 à l’export. Cette reprise du trafic s’effectue sans engendrer de perturbations sur les sites concernés. La douane française a intensifié l’accompagnement des entreprises concernées, quelle que soit leur taille et leur expérience des formalités douanières.

Face aux enjeux du Brexit, la douane s’est préparée :

  • par le recrutement et la formation de plus de 600 agents entre 2018 et 2020,
  • l’adaptation de ses infrastructures,
  • la conception et le déploiement du système d’information Brexit,
  • une communication intensive auprès des entreprises et de leurs fédérations professionnelles.

Cette mobilisation douanière s’est illustrée :

  • dans les territoires, avec le travail d’accompagnement des pôles d’action économique
  • au niveau international, par les actions menées par le  réseau des attachés douaniers, notamment au Royaume-Uni.

La lutte de la douane contre les trafics

Malgré ces circonstances difficiles, la lutte de la douane contre les trafics a su s’adapter aux nouveaux schémas de fraude et obtenir des résultats probants, qu’il s’agisse de stupéfiants, de contrebande de tabac ou d’importation illégale de contrefaçons.
Stupéfiants :

  • 60,32 tonnes de cannabis (+15%) dont 37 tonnes d’herbe (+91%),
  • 9,06 tonnes de cocaïne (8,8 tonnes en 2019 soit +2,8%),
  • 1 161 kg de drogues de synthèse (745 kg en 2019, soit +56%),
  • 16 215 constatations (+1,39%).

Contrebande de tabac :

  • 285 tonnes de tabac,
  • 15 441 constatations.

Contrefaçons :

5,6 millions de produits contrefaits saisis (+20%).

En vidéo

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des comptes publics :

En 2020, malgré les impacts de la crise sanitaire, les résultats de la douane française sont très bons et témoignent, à nouveau, de l’engagement sans faille des  douanières et des douaniers pour assurer la sécurité de notre pays et appuyer nos entreprises dans leurs démarches à l’international. La douane sera aux avant-postes en 2021 encore car elle peut compter sur le professionnalisme d’hommes et de femmes animés des valeurs d’exemplarité, de rigueur et de réactivité qui constituent son identité et sa force.

Partager la page