Imprimer la page

Grande École du Numérique : une feuille de route pour répondre aux besoins en recrutement des entreprises

Elisabeth Borne et Cédric O ont présenté la nouvelle feuille de route de la Grande École du Numérique. Celle-ci prévoit quatre grands projets afin de faciliter les recrutements et structurer l’offre de formation proposée.

©Maren Winter - stock.adobe.com

Répondre aux besoins croissants en compétences numériques des entreprises. C’est l’objectif de la feuille de route de la Grande École du Numérique dévoilée ce 20 mai.

Le secteur du numérique, l’un des plus dynamiques en France

Les 120 start-up du programme Next40/FT120 prévoient à elles-seules de créer 10 000 nouveaux emplois d’ici la fin de l’année sur tout le territoire. Pour y répondre et faciliter les recrutements, la structuration de l’offre de formation aux métiers du numérique doit aujourd’hui être complétée et renouvelée.

Quatre grands projets pour répondre aux besoins en emplois

C’est l’enjeu de cette feuille de route qui prévoit le déploiement de quatre nouveaux projets :

  • La mise en place d’un marché public de services de formations inclusives aux métiers du numérique. Lancé par Pôle emploi afin d’enrichir l’offre de formation existante, il permettra la formation de 10 000 nouveaux apprenants d’ici fin 2022.
  • Afin d’enrichir l’offre de formations labellisées, la feuille de route prévoit par ailleurs le lancement d’un nouvel appel à labellisation. Celui-ci priorisera notamment les formations accueillant une part importante de publics féminins et celles implantées dans des quartiers prioritaires de la ville ou dans des zones de revitalisation rurale.
  • La feuille de route prévoit également le lancement d’un appel à projet « Innovation ». L’objectif est de cibler les projets innovants visant à mieux atteindre, former et accompagner les publics cibles de la GEN tout au long de leur formation et de leur insertion professionnelle.
  • Enfin, la feuille de route prévoit la mise en place d’un observatoire national de l’offre de formation et des compétences numériques. Celui-ci devra identifier les besoins dans les territoires pour mieux les anticiper et y apporter une réponse adaptée.

Pour Cédric O :

Cette nouvelle feuille de route est à la hauteur de l’ambition du Gouvernement de faire du numérique une voie d’avenir professionnel pour la jeunesse française. A l’heure où le secteur numérique prend de l’ampleur et au moment où de nombreux emplois sont à pourvoir, nous devons tout faire pour que l’offre rencontre la demande et que ces métiers soient accessibles à tous. C’est pourquoi le Gouvernement a souhaité amplifier et accélérer l’action de la Grande École du Numérique notamment via le partenariat avec Pôle Emploi qui va permettre de financer 10 000 nouvelles entrées en formation. L’engagement du Gouvernement est total pour faire en sorte que la richesse de l’économie numérique bénéficie à tous.

Partager la page