Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Garages et centres de contrôle technique : vous pouvez bénéficier de l'aide Airbonus !

Si vous êtes une entreprise de garage ou un centre de contrôle technique de moins de 50 salariés, sachez que vous pouvez probablement bénéficier de l'aide Airbonus, afin de lutter contre l'exposition de vos salariés aux émissions de diesel cancérogènes. À la clé, jusqu'à 25 000 € pour vous permettre d'installer des dispositifs d'extraction des gaz et fumées. On vous explique comment ça fonctionne.

Qu'est-ce que l'aide Airbonus ?

Airbonus est une aide financière proposée par les pouvoirs publics (plus précisément par l'Assurance maladie) aux entreprises, afin de réduire les risques liés à l'exposition des salariés aux gaz et fumées d’échappement des voitures.

Concrètement, Airbonus permet aux garages et centres de contrôle technique, de s’équiper en système de captage ou d'extraction d'air.

Quelles sont les entreprises qui peuvent bénéficier d'Airbonus ?

Airbonus est réservée aux garages et centres de contrôle technique de moins de 50 salariés, installés en France métropolitaine ou dans un département d’Outre-Mer.

Très précisément, seules les entreprises disposant des codes risques suivants sont éligibles à Airbonus : 293DC, 312AG, 341ZE, 342AB, 452PB, 455ZB, 501ZF, 502ZH, 503AD, 516NC, 524PB, 602MG, 602BD, 621ZC, 634AA, 741GB, 742CB, 743BA, 746ZA, 900BF.

Que faire pour bénéficier d'Airbonus ?

Pour bénéficier d'Airbonus, vous devez :

  • vous équiper en système de captage ou en cabine de surpression
  • installer des équipements ou dispositifs conformes aux cahiers des charges de l’assurance maladie risques professionnels et l’institut national de recherches et de sécurité (INRS).

Par ailleurs, vous devez informer vos salariés des risques liés aux fumées de diesel et les former à l’utilisation de la solution technique retenue en vous appuyant sur un mode opératoire écrit.

Quel est le montant d'Airbonus ?

Airbonus prend la forme d'une subvention d'un montant de 50 %de l’investissement hors taxes réalisé par les entreprises pour acquérir les matériels suivants :

  • 5 000 € par système d’extraction des gaz et fumées d’échappement avec des capteurs adaptés à l’activité
  • 3 000 € pour le remplacement de l’extracteur et/ou du capteur d’un système d’extraction des gaz et fumées d’échappement existant
  • 3 000 € par cabine installée pour les centres de contrôle poids lourd.

L'aide Airbonus est plafonnée à 25 000 €.

Airbonus : la marche à suivre en 3 étapes

  1. Réservez Airbonus : en adressant, par lettre recommandée, le dossier de réservation Airbonus [PDF ; 491 Ko] à votre caisse régionale (Carsat, Cramif pour l’Ile-de-France ou CGSS en outre-mer), ainsi que le ou les devis détaillé(s) des équipements pouvant être subventionnés. Notez que votre caisse régionale dispose ensuite de 2 mois pour confirmer ou non votre réservation.
  2. Confirmez votre demande via les bons de commande : si votre réservation est acceptée, vous devez la confirmer en adressant à votre caisse régionale, par lettre recommandée, la copie de votre/vos bon(s) de commande.
  3. Recevez l'aide Airbonus sur présentation des factures : pour recevoir l'aide (qui est versée en une seule fois par virement bancaire), vous devez envoyer à votre caisse, le duplicata de votre/vos factures acquittées, ainsi qu'une attestation sur l’honneur indiquant que vous êtes à jour de toutes vos cotisations, et un relevé d’identité bancaire (RIB) original au nom de l’entreprise.
Pour tout savoir sur Airbonus

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Partager la page