Lancement d'une consultation citoyenne pour préparer le commerce de demain

Alors que les commerces ont été durement touchés par la crise sanitaire, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance et Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, lanceront les Assises du commerce, le 1er décembre.
En amont, du 20 octobre au 19 novembre, une consultation en ligne est lancée sur le thème « Nos commerces de demain » pour permettre aux consommateurs et commerçants d’exprimer et partager leurs attentes.

Le commerce de détail, alimentaire ou relatif à l’équipement de la personne ou de la maison, représente plus de 500 000 entreprises et 2 millions d’emplois.

Il regroupe des acteurs très divers : du commerçant indépendant de centre-ville jusqu’aux géants du commerce en ligne, en passant par les enseignes de la grande distribution et les centres commerciaux. C’est à la fois un pilier de l'économie et un élément fondamental de la vie en société, tant il est essentiel au lien social et structurant dans l’aménagement des territoires.

La consultation publique « Nos commerces de demain » est ouverte

Une consultation publique est ouverte du 20 octobre au 19 novembre pour permettre aux consommateurs comme aux commerçants d’exprimer librement leurs souhaits concernant le commerce de demain. Les propositions émises seront étudiées lors des Assises du commerce.

La consultation couvre des champs très divers : jours et horaires d’ouverture, accessibilité des lieux de collecte, règles des promotions et des soldes, règles commerciales du commerce physique et de l'e-commerce, régulation des « dark store », etc.

Les Assises du commerce débuteront le 1er décembre

Les Assises du commerce visent à rassembler l’ensemble des acteurs du commerce, petits ou grands, de centre-ville ou de périphérie, physiques ou numériques. Elles permettront de définir collectivement une vision stratégique, afin de répondre aux quatre principaux défis que le secteur doit relever :

  • comment adapter le commerce aux nouveaux modes de consommation ?
  • comment préserver et développer le commerce dans les territoires ?
  • comment renforcer l’équité entre les acteurs et leur compétitivité ?
  • comment favoriser l’emploi dans le commerce ?

Pour répondre à ces défis, des chefs d’entreprise, des organisations professionnelles et syndicales, des élus locaux et parlementaires, des universitaires et des associations de  consommateurs travailleront ensemble pour partager leur constat et formuler des solutions opérationnelles.

Partager la page