Un nouvel élan pour les écoles de production

L’appel à manifestation d’intérêt «écoles de production » a rendu son verdict. Trente-quatre lauréats vont bénéficier d’un soutien financier pour développer une « troisième voie » de formation pour les jeunes, entre lycées professionnels et centres de formation des apprentis (CFA).

©Monkey Business / Stock.Adobe.com

On connaît désormais les bénéficiaires de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « écoles de production » lancé en mai dernier. Cet AMI visait à doubler le nombre de ces établissements d’ici fin 2023. Trente-quatre nouveaux projets vont être soutenus.

Des écoles pour apprendre son métier autrement

Etablissements techniques privés reconnus par l’État, les écoles de production offrent une « troisième voie » de formation, entre les lycées professionnels et les CFA. Elles sont ouvertes à tous les jeunes, dès 15 ans, qui veulent apprendre autrement leur métier, et pour lesquels le système éducatif classique se révèle inadapté. Les jeunes travaillent sur des commandes réelles passées par les entreprises locales. Les formations y sont diplômantes (CAP, BAC pro), avec un taux de réussite moyen de 93%. Avec jusqu’à 5 à 6 offres d’emploi par élève, tous les jeunes trouvent un emploi à l’issue de leurs études, dont la moitié sous statut d’apprenti.

Multiplier les écoles de production

Il existe aujourd’hui 42 écoles de production, principalement dans le secteur industriel (usinage, chaudronnerie, métallerie, électricité industrielle, textile…). L’appel à manifestation d’intérêt vise à augmenter le développement de ces établissements en proposant un accompagnement «sur-mesure», articulé autour de deux axes :

  • l’ingénierie en amont du projet, financée par la Banque des Territoires, pour réaliser les études permettant de développer le projet
  • le financement des investissements industriels, via le fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires, et le financement de l’amorçage du projet, via des prêts de la Banque des Territoires

Vingt lauréats bénéficieront de l’accompagnement en ingénierie. Le but, établir le modèle économique et la structuration juridique de la nouvelle école, et définir le contenu pédagogique de la formation pour une ouverture en 2022 ou 2023. Et 14 écoles établissements ont été soutenues en investissement sur l’ensemble du territoire. Ces 34 nouvelles écoles permettront de préserver et développer les savoir-faire dans des filières variées dans les territoires.

Presse

Dossier -  Résultat de l’appel à manifestation d’intérêt « écoles de production » [pdf- 2,38 Mo]

Communiqué - Le Gouvernement annonce son soutien à 34 nouveaux projets pour développer les écoles de production [pdf- 825 Ko]

Partager la page