Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Vaccins contre la Covid-19 : l’Union européenne signe avec Sanofi-GSK un contrat de précommande

La commission européenne a signé un accord de précommande de 300 millions de doses du vaccin contre la Covid 19 en cours de développement par Sanofi et GSK.

©Sherry Young / Stock.Adobe.com

Le vaccin développé par Sanofi et GSK, produit en Europe et notamment en France, pourrait être disponible dans le courant de l’année 2021. Il ne sera cependant mis à disposition qu’à condition de remplir les critères exigeants de sûreté et d’efficacité imposés par les autorités de règlementation sanitaire.

La stratégie européenne de précommandes de vaccins contre la Covid 19

La stratégie européenne de précommandes de vaccins contre la Covid 19 a pour objectif le développement et la mise à disposition rapide de candidats vaccins sûrs et efficaces. Pour cela, l’Union européenne accompagne la recherche menée par différents laboratoires, afin de maximiser les chances de trouver un vaccin.

La France a été l’un des pays à l’origine de l’« alliance inclusive pour un vaccin ». Elle est engagée aux côtés de ses partenaires européens pour soutenir un accès juste et équitable aux vaccins contre la Covid-19, dans les meilleures conditions de sécurité pour les populations.

Pour le bénéfice de la population de tous les États membres

Chaque État membre de l’Union européenne aura la possibilité de commander des doses sur la base des différents accords. Cette démarche s’inscrit dans une ambition plus globale, au service de la recherche et du développement d’une solution contre la pandémie du nouveau coronavirus qui affecte le monde entier.

L’Union européenne vient de franchir un pas décisif dans les discussions avec Sanofi-GSK, lui permettant d’envisager un contrat de réservation de 300 millions de doses du vaccin contre le SARS-CoV-2 que le laboratoire est en train de développer et qui sera produit sur le sol européen.

Ce futur contrat permettra à chaque État-membre de commander à des conditions avantageuses le vaccin, une fois que celui-ci aura apporté suffisamment de preuves de son efficacité et de l’absence d’effets secondaires.

Partager la page