Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

[Vidéo] Remise du rapport « Faire de la France une économie de rupture technologique »

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, ont reçu vendredi 7 février le rapport « Faire de la France une économie de rupture technologique » du collège d’experts présidé par Benoît Potier.

©BercyPhotos

[Vidéo] Visionnez en différé la remise du rapport du vendredi 7 février

Le Pacte productif

Le rapport « Faire de la France une économie de rupture technologique » s’inscrit dans le cadre des travaux sur le Pacte productif. Celui-ci, annoncé par le président de la République le 25 avril 2019, porte l’objectif de parvenir au plein emploi, et d’accélérer la transition environnementale de l’économie en misant sur la production française et en se dotant d’une stratégie partagée pour accompagner les grandes transitions à la fois environnementale, numérique et démographique à horizon 2025-2030.

Consultez le rapport « Faire de la France une économie de rupture technologique »
 

Répondre à de grands défis sociétaux

Le rapport « Faire de la France une économie de rupture technologique » contribue à construire une stratégie claire pour l’avenir du pays, en proposant des marchés émergents sur lesquels l’État est en mesure de définir une stratégie de soutien. Ces marchés conjuguent des bases technologiques françaises solides et des réponses à des grands défis sociétaux :

  • favoriser une alimentation saine et durable et contribuer à la souveraineté alimentaire mondiale,
  • préserver et développer la santé et le bien-être des citoyens, notamment en ce qui concerne l’accompagnement du vieillissement de la population, le traitement des maladies chroniques et rares, et la réponse au problème des déserts médicaux,
  • protéger l’environnement et assurer notre transition écologique et énergétique, en particulier vers une mobilité sans énergie fossile,
  • assurer notre souveraineté dans le numérique, qui est au cœur de la protection et la sécurisation de nos vies privées sur internet et du développement de l’économie et de l’éducation.

Des stratégies d’accélération ambitieuses

Le collège d’expert, construit autour du Conseil de l’innovation, propose  de retenir 22 marchés clés, dont 10 prioritaires (dont par exemple l’alimentation durable pour la santé, l’hydrogène, les technologies quantiques ou la santé digitale). Sur chacun de ces marchés émergents, la France a le potentiel pour jouer un rôle de leader.

Prenant appui sur cette base, le Gouvernement effectuera la sélection finale des marchés prioritaires, et élaborera dans le cadre du pacte productif et avec les acteurs concernés des stratégies d’accélérations ambitieuses en concertation avec l’ensemble des acteurs concernés. Les moyens du nouveau programme d’investissements d’avenir dont l’élaboration a été demandée par le Premier ministre le 19 décembre 2019 ainsi que le réinvestissement dans la recherche que portera la loi de programmation contribueront à la mise en œuvre de ces stratégies.

Partager la page