Imprimer la page

Reconduction de l’AFNIC : un nouvel élan pour le .fr

L’association pour le nommage Internet en coopération (AFNIC) est reconduite comme office d’enregistrement du .fr pour une période de 5 ans, à compter de juillet 2022.

@afnic.fr

Un nombre croissant d’entreprises et de particuliers adoptent le .fr

Le développement et l’adoption du .fr par un nombre croissant d’entreprises et de particuliers est un outil de la souveraineté numérique française. C’est aussi un gage d’autonomie technologique et financière des entreprises qui effectuent leur transition numérique, notamment vis-à-vis des grandes plateformes.

Le domaine .fr, une zone de confiance sur Internet

Pour cette raison, dans le cadre de l’appel à candidatures lancé le 12 avril dernier, le Gouvernement a souhaité insister sur les exigences de l’État concernant sa gestion. Celle-ci doit garantir que l’extension nationale est sûre, sécurisée, responsable et accessible techniquement et financièrement.

Le domaine .fr doit ainsi concilier efficacement lutte contre les abus et simplicité d’utilisation. Il appartient à tous. En outre, en tant que commun numérique, sa gestion doit être ouverte, participative et transparente.

De nouveaux engagements pris par l’AFNIC, notamment en faveur des TPE/PME

Cette désignation s’accompagne de nouveaux engagements pris par l’AFNIC, notamment :

  • en matière de sécurité, de fiabilité et de résilience. L’AFNIC, en tant qu’opérateur de service essentiel (OSE), prendra des mesures supplémentaires renforçant la sécurité de la zone .fr ; l’ensemble des données du registre resteront hébergées sur le territoire national, et la coopération sera renforcée avec l’agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) ;
  • en matière de lutte contre les noms de domaine portant atteinte à l’ordre public et de protection des noms de domaine de l’État liés au .fr, l’AFNIC mettra en place des outils permettant de renforcer la vigilance et la réaction face aux enregistrements de noms de domaine contraires à l’ordre public ou contrefaisant les institutions de la République ;
  • en matière de promotion et de développement du .fr, avec la poursuite des programmes engagés pour l’accompagnement des TPE/PME et des citoyens (Réussir en .fr, participation active au programme gouvernemental France Num) et une accessibilité tarifaire accrue par des réductions de prix ciblées, pour encourager l’usage effectif des noms de domaine en .fr (création de sites internet pour les TPE/PME, création et utilisation de mails personnalisés pour les particuliers notamment) ;
  • enfin, en matière de RSE et d’engagement sociétal, par l’affectation de 10 % du chiffre d’affaires à la R&D visant à promouvoir des solutions souveraines et interopérables, et à mieux connaitre et réduire l’empreinte carbone des noms de domaines, ainsi que par l’affectation de 11% du chiffre d’affaires à des thématiques d’intérêt général (notamment la fondation AFNIC pour la solidarité numérique) et au soutien à des projets informatiques d’intérêt général structurants.

Enfin, l’AFNIC  s’est engagée à atteindre la neutralité carbone pour le .fr sur la durée de la future convention.

Cédric O, secrétaire d'État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques :

Le développement du .fr est la condition indispensable du développement d’un numérique français dynamique et souverain. La redésignation de l’AFNIC comme concessionnaire permettra de poursuivre la dynamique initiée.

Partager la page