Accueil du portailConsommationToutes les informations sur les retraits-rappels de produits de nutrition spécialisée fabriqués par Lactalis

Toutes les informations sur les retraits-rappels de produits de nutrition spécialisée fabriqués par Lactalis

11/01/2018

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, a reçu Emmanuel Besnier, président-directeur général de Lactalis, vendredi 12 janvier, au ministère de l’Économie et des Finances.

© Fotolia

Vidéo

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, a reçu Emmanuel Besnier, président-directeur général de Lactalis, vendredi 12 janvier, au ministère de l’Economie et des Finances.

Vidéo différé

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, et Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, a reçu le 11 janvier (18 h 30) les acteurs de la grande distribution, pour faire un point sur les produits Lactalis contaminés par une salmonelle et les rappeler à leurs obligations.
 

Toutes les informations sur les retraits-rappels de produits de nutrition infantile fabriqués par Lactalis

Le 2 décembre, le 10 décembre puis le 21 décembre 2017, des mesures de retrait-rappel de produits de nutrition spécialisée fabriqués par Lactalis ont été annoncées du fait d’un risque de contamination par des salmonelles.  

Le 10 décembre dernier, - faute d’une démarche volontaire de l’entreprise -, c'est le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, qui a ordonné cette procédure de retrait/rappel.
 
Cette procédure a concerné un nombre important de produits : ce sont des millions de boîtes de produits infantiles, commercialisées dans des dizaines de milliers de points de vente en France et dans une soixantaine de pays, qui ont dû être rappelées.
 
Lors d’une opération de retrait/rappel de produits, menée de manière volontaire ou en application d’une décision du ministre, l’industriel est responsable de sa mise en œuvre. Il lui revient de déterminer les moyens nécessaires pour assurer l’efficacité des opérations (information directe de ses clients, communiqués de presse, …). Tout au long de la chaîne de distribution, chaque maillon est responsable, d’une part, de cesser la commercialisation des produits concernés et, d’autre part, d’informer ses clients de la procédure de retrait/rappel. Le distributeur final a une obligation d’information des consommateurs de l’existence d’une procédure de rappel pour les produits qu’il a déjà commercialisés. Tous ces opérateurs ont une obligation de résultats.
 
Plus de 2 500 contrôles ont été effectués à ce jour. Au cours de ces contrôles, s’il s’avérait que des produits rappelés continuaient à être commercialisés, les agents de la DGCCRF ont demandé le retrait immédiat des rayons des produits incriminés. Par ailleurs, au-delà de cette mesure d’urgence, des suites appropriées pourront être données. Ces suites dépendront des causes et des conditions dans lesquelles ces manquements ont été commis. En tout état de cause, le fait de poursuivre la vente de produits concernés par une opération de retrait/rappel est susceptible de constituer une tromperie aggravée, ce qui est un délit pénal.

Retrouvez toutes les informations destinées aux consommateurs :

 

 

Lire aussi : Point de situation sur les retraits-rappels de produits de nutrition spécialisée fabriqués par Lactalis - 10/01/2018

Presse

Communiqué de Bruno Le Maire : Résultats des 3 600 nouveaux contrôles de la DGCCRF - 26 janvier 2018 [PDF; 19 Ko]

Vidéo différé

Point de de presse de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances,sur la contamination à la salmonelle de certains lots de produits de nutrition infantile - Bercy, le 11 janvier (11h30).

Partagez cet article !