Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

La finance solidaire

Au contraire de la finance traditionnelle, la finance solidaire consiste à investir dans l’économie sociale ou solidaire.

La finance solidaire s'oppose à la finance traditionnelle, accusée d’ignorer les aspects humains et écologiques pour privilégier la recherche exclusive du profit. Elle se veut un moyen d’allier financement de l’économie et développement social. Plus largement, la finance solidaire fait partie de l’économie sociale et solidaire qui regroupe des coopératives, mutuelles, associations, syndicats et fondations qui placent les enjeux sociaux avant la rentabilité.

 

L'essentiel

Les épargnants plaçant leur argent dans des fonds de finance solidaire cherchent à prendre en compte l’impact social de l’utilisation de leur épargne

Elle propose généralement aux épargnants des rendements moins élevés que d’autres produits d’épargne mais assurent une utilisation éthique des fonds

À titre d'exemple, les montants captés par l’épargne solidaire ont augmenté de 18 % en 2017

 

La finance solidaire, le sommaire

1. Qu'est-ce que la finance solidaire ?

Il s’agit de fonds investis dans l’économie sociale et solidaire qui visent à financer des projets d’utilité sociale et environnementale (réinsertion par l’emploi, développement durable, économie verte….).

2. Qu’est-ce qu’une entreprise solidaire ?

Une entreprise solidaire place l’utilité sociale et environnementale au cœur de ses préoccupations (lutte contre le chômage, le mal-logements, les énergies alternatives…), quitte à nuire à sa rentabilité financière. Il existe depuis 2001 un agrément « entreprise solidaire » délivré par l’Etat.

3. Investissements solidaires et responsables

La finance solidaire et l’investissement socialement responsable sont les deux principales branches de l’investissement solidaire et responsable. Explications dans une infographie.

4. Les outils de la finance solidaire

L’investissement solidaire consiste à investir tout ou partie de son épargne dans des projets d’utilité sociale. L’épargne de partage consiste quant à elle à faire don de la rémunération d’un placement à des actions sociales ou philanthropiques.

5. L’épargne solidaire en quelques chiffres

En 2017, la finance solidaire a atteint 11,5 milliards d’euros d’encours. Cela représente une augmentation rapide par rapport aux 1,6 milliards d’euros d’encours dix ans plus tôt.

6. Fiscalité de l’épargne solidaire

L’épargne solidaire bénéficie de multiples réductions d’impôts. Ils ont cependant été réduits avec la suppression de l’ISF.

 

Voir le dossier complet >>

 

Mis à jour le 05/11/2018, publié sur Faciléco le 26/11/2018

Illustration © Fotolia

 

 

Dossier réalisé par

La finance pour tous

Partager la page