Accueil du portailFACILECODossiers › La finance verte
Logo de Faciléco : Mieux comprendre l'économie

La finance verte

La « finance verte » est une notion qui définit les actions et opérations financières qui favorisent la transition énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique.

La finance a un rôle majeur d’allocation des ressources dans l’économie. Seulement, la finance traditionnelle dirige l’épargne vers les projets les plus rentables, sans prendre en compte les aspects environnementaux des investissements effectués. La finance verte, quant à elle, finance des projets ne portant pas atteinte à l’environnement, ou permettant le développement d’une économie durable.

 

L'essentiel

La finance verte, c'est l'ensemble des opérations financières qui concourent à favoriser la transition énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique

Elle privilégie l’investissement responsable (IR) qui ajoute aux critères purement financiers des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG)

Elle connaît certes un développement exponentiel mais doit être encadrée et soutenue par les États 

Les instruments de la finance verte sont par exemple les obligations vertes ou les marchés des droits à polluer

 

La finance verte, le sommaire

1. Les obligations vertes

Les obligations vertes sont semblables aux obligations « classiques » en cela qu’elles représentent des titres de dette. Cependant, l’argent emprunté sert à financer des projets à vocation écologique.

2. Marché au carbone

Un marché du carbone vise à allouer des « droits à polluer » qui peuvent être échangés sur un marché. Ainsi, les acteurs souhaitant polluer plus doivent acheter des droits supplémentaires, ce qui incite à diminuer l’émission de gaz à effet de serre. 

3. Bonus-malus écologique (écopastille)

Le bonus-malus vise à augmenter le coût d’achat des voitures polluantes et à alléger celui des voitures peu polluantes pour en inciter l’achat. C’est l’application du principe « pollueur-payeur ».

4. Placements et travaux verts : avantages fiscaux pour les particuliers

Des avantages fiscaux ont été créés pour inciter les contribuables à améliorer l’efficacité énergétique de leur maison ou à favoriser les énergies durables.

5. La taxe carbone ou « contribution climat énergie »

La taxe carbone vise à augmenter le coût des activités émettrices de gaz à effet de serre pour inciter les agents économiques à trouver des énergies alternatives. On l’appelle parfois taxe «  pigouvienne» du nom de l’économiste Arthur Pigou qui l’a conceptualisée.

 

Voir le dossier complet >>

 

Créé le 20/10/2015, publié sur Faciléco le 02/09/2016 et actualisé le 24/05/2018

Illustration © Fotolia

 

 

Dossier réalisé par

La finance pour tous

Partagez cet article !