Imprimer la page

Poursuivre dans les filières économiques après le bac

À la fin de cette année, quand vous aurez le bac en poche, vous souhaiterez peut-être poursuivre vos études dans les filières économiques. Quelles options s'offrent à vous en fonction de votre parcours, des débouchés... et surtout de vos envies ? La fac, un BTS ou bien une classe préparatoire aux grandes écoles... Les choix sont nombreux et en cette période de rentrée, mieux vaut s'y prendre à l'avance. Revue de détail des cursus économiques après le bac.

©Creative Commons CC0

Ce que l'on peut faire après le bac ES

Compte tenu du profil scolaire équilibré et pluridisciplinaire, les bacheliers ES (économique et social) peuvent envisager une poursuite d'études dans des domaines variés : lettres et langues, sciences humaines et sociales, économie et gestion, droit... Ils ont alors le choix entre plusieurs filières d'enseignement supérieur.

L'université

Ces diplômes exigent certes un bon niveau en mathématiques mais sont, en réalité pluridisciplinaires. Au programme : économie, gestion, statistiques, droit et sociologie. Ils ouvrent de nombreuses perspectives, en master, en licence professionnelle, en école de commerce ou en IEP.

Elles proposent plusieurs spécialités : AES (Administration économique et sociale), économie, économie et gestion et gestion.

Cette formation en 2 ans se déroule dans les IUT (institut universitaire de technologie). Elle associe cours théoriques, pratiques professionnelles et stages de terrain.

Elle propose de nombreuses spécialités : carrières juridiques, sociales, gestion administrative et commerciale des organisations (GACO), gestion des entreprises et administration (GEA), communication, statistiques et informatique décisionnelle (STID) et techniques de commercialisation. Une fois diplômé, il est possible d'entrer dans la vie active ou de poursuivre ses études, principalement en licence professionnelle.

À savoir

Le recrutement se fait sur dossier !

Le BTS en lycée ou en école

Que ce soit en école ou en lycée, les spécialités offertes par le Brevet de technicien supérieur (BTS) sont très variées : assurance, banque, commerce international, communication, économie sociale familiale (ESF), management des unités commerciales (MUC), négociation et digitalisation relation client (ex NRC), notariat, professions immobilières, technico-commercial et tourisme.

À savoir

Le recrutement se fait sur dossier !

Les écoles après le bac ES

Les écoles spécialisées permettent de préparer en 2 à 5 ans, des diplômes professionnels dans divers domaines : commerce, gestion et comptabilité, instituts d'études politiques (IEP), social et paramédical et enfin arts et architecture.

À savoir

L'accès se fait généralement sur concours et l'inscription se fait parfois en début d'année de terminale !

Les classes préparatoires aux grandes écoles

Après le bac ES, il est possible de s'inscrire aux classes préparatoires aux grandes écoles, et notamment aux prépas économiques : soit en classe préparatoire aux grandes écoles de commerce (prépas ECE pour économique et commerciale option économique), soit en classe préparatoire ENS éco D1 (Rennes) et D2 (Saclay) pour préparer le concours des écoles normales supérieures.

 

Ce que l'on peut faire après le bac STMG

Forts de leurs connaissances en gestion, en économie et en droit, les bacheliers STMG (sciences et technologies du management et de la gestion) peuvent envisager différentes poursuites d’études en BTS et DUT surtout, mais aussi classes prépa, en écoles ou à l'université.

Les BTS et DUT

Les formations en BTS et DUT associent, pendant 2 ans, cours théoriques, pratiques professionnelles et stages de terrain. Elles permettent d'entrer sur le marché du travail ou de poursuivre ses études, principalement en licence professionnelle (en 1 an) ou en école de commerce.

Une quinzaine de spécialités BTS sont proposées, dans la continuité ou la complémentaire de la spécialité choisie en terminale. Le DUT quant à lui en propose une dizaine.

À savoir

Ces formations sont accessibles sur dossier ! Elles se déroulent en formation à temps plein ou en alternance.

L’université

Les licences en économie et gestion proposent des parcours universitaires dans divers domaines : gestion, comptabilité, ressources humaines, commerce, marketing, banque, etc. Il s'agit de la licence AES (administration économique et sociale), la plus adaptée aux bacheliers STMG, et de la licence économie, qui nécessite un intérêt marqué pour l'actualité économique et politique et une aptitude à manier les chiffres et les statistiques.

À savoir

Ce mode d'enseignement impose autonomie et méthode dans l'organisation du travail personnel.

La filière expertise comptable

La filière expertise comptable se déroule en lycée, école privée, et plus rarement à l'université. Elle débute avec le DCG (diplôme de comptabilité et de gestion), diplôme national de niveau licence (bac+3). S'il permet une insertion professionnelle, il constitue aussi une étape vers le DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion), qui se prépare en 2 ans. Trois ans sont encore nécessaires pour obtenir le DEC (diplôme d'expert-comptable).

Les écoles après le bac STMG

Les écoles spécialisées permettent de préparer en 2 à 5 ans, des diplômes professionnels dans divers domaines : commerce, gestion et comptabilité, instituts d'études politiques (IEP), social et paramédical et enfin arts et architecture.

À savoir

L'accès se fait généralement sur concours et l'inscription se fait parfois en début d'année de terminale !

Les classes préparatoires aux grandes écoles

Avec un très bon dossier, il est possible d'entrer en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). Une option de la classe préparatoire économique et commerciales préparant au concours de sélection des écoles de commerce leur est réservée.

 

Ma voie économique

Ma voie économique, sur le site de l'Onisep

 

Insee - Education

Plus de vidéos sur Insee - Éducation

Partager la page