Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Eléments clés de l'identification des entreprises

Les comptes de l’entreprise sont un élément clé de sa crédibilité. Outre le fait qu’ils traduisent l’état de santé de l’entreprise à l’instant T, c'est-à-dire la réalité de sa gestion à court terme, ils permettent aussi de juger de sa stratégie et donc de la justesse de ses choix d’investissement à moyen ou long terme et de sa capacité à le faire. Ils permettent d’analyser les concurrents et de se positionner par rapport à eux mais aussi par rapport à un marché plus global.

Quelles informations par exemple peut-on tirer des comptes de l’entreprise ? Est-elle rentable ? Peut-elle faire faillite ? Est-elle surendettée ? Investit-elle ? Quelle est sa valeur réelle ? Autant d’éléments nécessaires pour investir son argent dans une entreprise avec l’idée d’en tirer un bénéfice ou encore d’évaluer la justesse de l’argent placé (actions ou dividendes pour les actionnaires), pour motiver les salariés d’entreprises cotées (sous forme de stocks-options) ou encore simplement en comprendre les enjeux pour ceux qui y travaillent, voire juger objectivement du bien-fondé ou non d’une réorganisation.

Les entreprises peuvent se classer de différentes manières

On peut les classer de différentes façons.

  • Par secteur d’activité. Le secteur primaire regroupe les entreprises dont l’activité principale tient à l’exploitation directe des ressources naturelles. Exemples : exploitation agricole, exploitation minière, etc. Le secteur secondaire qui regroupe les industries de transformation. Exemples : métallurgie, secteur automobile, etc. Le secteur tertiaire concerne les services. Exemples : commerce, formation, activités financières, etc.
  • Par taille. les micro entreprises ou très petites entreprises (TPE) entre 10 et 49 salariés, les petites et moyennes entreprises (PME) entre 50 et 249 salariés, les entreprises de taille intermédiaire (ETI) dont l’effectif se situe entre 250 et 4 999 salariés, et au-delà les grandes entreprises ou les Groupes.
  • Par statut juridique. Les principaux statuts juridiques sont :
    - l'entreprise individuelle ( EI),
    - l’entreprise individuelle sans capital social,
    - l’ EIRL(entreprise individuelle à responsabilité limitée),
    - l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL),
    - la SARL (société à responsabilité limitée),
    - la SA(société anonyme),
    - les SAS/ SASU(sociétés par actions simplifiées/ unipersonnelles),
    - la SNC(société en nom collectif).

 

Dossier réalisé en 2013 par

La finance pour tous

Partager la page