Imprimer la page

Égalité professionnelle : la direction générale des Finances publiques s’engage

À l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, la direction générale des Finances publiques (DGFiP) réaffirme son engagement en faveur de la lutte contre toutes les discriminations et présente son premier plan triennal pour l’égalité professionnelle. 

©Andrey Yalansky / Stock.Adobe.com

L’égalité femmes-hommes est un droit fondamental de la République qui doit s’appliquer dans tous les domaines de la vie sociale et professionnelle. La DGFiP a mis œuvre un ensemble d'actions pour lutter contre toutes formes de discriminations, parmi lesquelles, les inégalités professionnelles entre les femmes et les hommes.

L’action menée au quotidien par la DGFiP 

Aujourd’hui, près de 60% des effectifs de la DGFiP sont constitués de femmes. Elles représentent, en 2019, 62% des promotions internes et 55% des recrutements. Au-delà des chiffres, l’action menée au quotidien se concrétise par :

  • le respect de la parité au sein des jurys de concours et des présidences de jury, ainsi que par la formation systématique de leurs membres à la lutte contre les discriminations,
  • l'octroi de facilités horaires aux parents d'un ou plusieurs enfants non encore scolarisés en vue de préparer un concours ou un examen professionnel,
  • la mise en place de stages en présentiel, sur le temps de travail, dans les dispositifs de préparation aux sélections organisées par l’école nationale des Finances publiques,
  • une attention à une répartition équilibrée entre femmes et hommes dans les nominations avec un taux de primo-nominations de femmes à des emplois de direction qui est passé de 25%, à 38% entre 2018 et 2019.

De nouveaux chantiers et le 1er bilan triennal pour l’égalité professionnelle

Si ce bilan marque une avancée significative en faveur de l’égalité professionnelle, de nouveaux chantiers sont nécessaires pour renforcer l’engagement de la DGFiP dans la durée. S’engager en faveur de l’égalité répond à la volonté de la DGFiP de favoriser l’équilibre des temps de vie, et enfin, de promouvoir l’égalité dans les parcours de carrière.

À ce titre, la DGFiP présente aujourd’hui son premier plan triennal pour l’égalité professionnelle qui définit cinq priorités :

  • mieux articuler vie professionnelle et vie personnelle, notamment par une promotion du télétravail qui permet une meilleure articulation entre des temps de vie professionnelle et personnelle,
  • garantir l’égalité salariale et l’égalité effective dans les parcours professionnels,
  • prévenir et lutter contre les violences sexistes et sexuelles en déployant un plan de formation à l’attention de l’ensemble des agents et des cadres,
  • lutter contre les stéréotypes de genre pour favoriser la mixité des métiers,
  • assurer un déploiement performant, dans tous les services, de la politique en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes. 

Ce plan d’action en faveur de l’égalité professionnelle marque une étape importante pour la DGFiP. Sa réalisation fera l’objet d’un suivi attentif.

Partager la page