Accueil du portailEurope et international › Dialogue économique France Corée et 4e Forum franco-coréen d’innovation industrielle

Dialogue économique France Corée et 4e Forum franco-coréen d’innovation industrielle - 29/11/2017

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, Delphine Gény-Stephann, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances et Un-gyu Paik, ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Énergie de la République de Corée, ont présidé le dialogue économique France-Corée et ouvert le forum franco-coréen d’innovation industrielle le 28 novembre, à Bercy.

 

 

 

 

©BercyPhoto G.Grée

Dialogue économique France-Corée

Bruno Le Maire, Delphine Gény-Stephann et Un-gyu Paik ont présidé la première édition du dialogue économique depuis la déclaration d’intention du 3 juin 2016 entre les deux ministères. Le partenariat économique entre la France et la Corée vise à stimuler les entreprises et les start-ups innovantes dans les deux pays et à créer les conditions pour renforcer les flux commerciaux et les investissements.

Bruno Le Maire a présenté les réformes économiques d’ampleur entreprises en France qui permettront de renforcer encore davantage l’attractivité de la France et d’attirer plus d’investissements coréens sur notre territoire.

Les deux ministres ont ensuite évoqué la mise en œuvre de l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et la Corée, signé le 16 septembre 2010. Cet accord a permis une augmentation des exportations françaises de 660 millions d’euros depuis 2010, grâce notamment à la hausse des exportations dans l’automobile, la chimie et le secteur agroalimentaire.

La prochaine édition du forum d’innovation industrielle en 2018, en Corée 

Delphine Gény-Stephann et Un-gyu Paik ont également ouvert la 4è édition du forum franco-coréen d’innovation industrielle qui a réuni plus de 150 participants, entreprises innovantes françaises et coréennes et mis en valeur la coopération étroite entre la France et la Corée.

Cinq projets conjoints de R&D ont vu le jour en 2017. Les projets sont portés par des entreprises et des centres de recherche des deux pays sur des secteurs d’avenir et des technologies de pointe comme le véhicule autonome, la santé numérique, la réalité virtuelle et augmentée, l’intelligence artificielle ou les systèmes embarqués.

Partagez cet article !