Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Administration ministérielle des données

Le ministère dispose d’une immense richesse de données, tant par sa diversité que par sa profondeur et son expérience. Pour fixer un cadre de travail commun autour de la donnée, la feuille de route des données 2020/2021 dresse un ensemble d'actions ministérielles concrètes.

Présentation générale

Balance comptable des collectivités, cessions immobilières, nomenclature combinée des marchandises, projets de loi de finance, comptabilité générale de l’État, impôts locaux et octroi de mer, statistiques douanières, fiscales ou économiques... mais aussi référentiel des entreprises, code officiel géographique, nomenclature française d’activités... Le ministère dispose d’une immense richesse de données, tant par sa diversité que par sa profondeur et son expérience.

La donnée est au cœur de la transformation publique. Des économies sur le fonctionnement à l’innovation des services numériques, son impact est réel dans toutes les activités pour qui sait l’exploiter. Elle aide les politiques ou les décideurs à prendre des décisions, les managers à piloter les missions, les agents à faciliter leurs activités, le grand public à exercer leurs droits de contrôle des politiques publiques.

La donnée ne doit plus être perçue seulement comme un élément élémentaire d’un système d’information, mais bien comme un actif stratégique de nos missions. Le législateur a perçu l’intérêt des données en l’intégrant quasi systématiquement dans les lois récentes ou à venir.

L'administrateur ministériel des données du ministère est en charge de la politique de la donnée, en lien avec les directions générales et la sphère interministérielle. Il veille à valoriser les données en travaillant sur les voies suivantes :

  • favoriser la montée en qualité́ des données,
  • poursuivre l’ouverture des données publiques du ministère; les données sont réutilisables simplement, librement et gratuitement,
  • aider le ministère à mieux utiliser ses propres données,
  • stimuler les écosystèmes qui utilisent les données du ministère, notamment pour favoriser l'innovation au service des usagers et de la transformation numérique de l'État,
  • mettre les sciences de la donnée au service du ministère,
  • animer un réseau de correspondants en relation avec les directions générales, les opérateurs et l'administrateur général des données.

Quelques liens

La plateforme data.economie.gouv.fr héberge les données ouvertes du ministère et est synchronisée avec la plateforme nationale data.gouv.fr.

La feuille de route des données 2020/2021

Pour fixer un cadre de travail commun autour de la donnée, la feuille de route 2020/2021[PDF; 546 Ko] dresse 25 actions ministérielles concrètes et organisées en trois dimensions liées entre elles :

  • la dimension « capital humain » : avec une montée en connaissance des agents du ministère de l'Économie, des Finances et de la relance (MEFR) pour qu’ils puissent mobiliser les données dans leurs missions ou comprendre comment les données impactent leur travail de tous les jours.
  • la dimension « architecture de la donnée » : avec une gouvernance, qui incarne la dynamique de transformation au plus haut niveau dans toutes les composantes organisationnelles du MEFR, le référencement des données (c’est-à-dire connaissance des référentiels et des données de références), la normalisation des données et également la sécurité et la conformité pour garantir un usage des données dans les règles.
  • la dimension « usage des données » : avec des méthodes et des outils qui permettent l’émergence d’une offre de services pour maîtriser le cycle de vie de la donnée (collecter, traiter, gérer, diffuser et valoriser les données).

Parmi les chantiers prioritaires, on peut noter :

  • acculturer les agents et les décideurs du ministère pour créer une connaissance commune de la donnée et du champ des possibles,
  • créer un inventaire des données, en priorisant la connaissance des référentiels,
  • orchestrer l'accès aux données du ministère via des interfaces de programmation applicative (API) et une gouvernance de l'État plateforme,
  • définir une stratégie d'hébergement des données, avec les solutions internes ou cloud, afin de garantir leur sécurité.

Saisir l'administrateur ministériel des données

L'administrateur ministériel des données peut être saisi pour toute question portant sur la circulation, l'ouverture et la qualité des données, par toute personne.

Un formulaire de contact est disponible sur le site data.economie.gouv.fr. L'administrateur ministériel des données s’engage à saisir les directions et services concernés par la demande dans un délai de 5 jours.

Partager la page