Imprimer la page

Accessibilité téléphonique et handicap : une mission pour découvrir une solution universelle

Le Gouvernement a lancé ce 26 juillet une mission de préfiguration afin de mettre en place une solution universelle d’accessibilité téléphonique. Celle-ci doit être adaptée aux personnes sourdes, malentendantes, sourdaveugles et aphasiques. Les conclusions de cette mission sont attendues dès le mois d’octobre prochain.

© Fotolia.com

Prendre son téléphone pour passer un appel. C’est un geste anodin pour la grande majorité des Français, mais qui revêt pourtant une grande complexité pour les personnes sourdes, malentendantes, sourdaveugles et aphasiques. Celles-ci doivent, en effet, recourir à des solutions spécifiques basées par exemple sur l’interprétariat visuel en langue des signes ou sur l’écriture tactile en braille.

Pour répondre à cette problématique, une mission de préfiguration d’une solution d’accessibilité téléphonique pour les personnes sourdes, malentendantes, sourdaveugles et aphasiques a été lancée le 26 juillet.

Concertation et dialogue avec les associations

Face à cette situation, le Gouvernement a initié une concertation avec les associations représentant les personnes handicapées et les différentes parties prenantes, opérateurs de communications électroniques, grandes entreprises et services publics.

Ce dialogue a permis de dégager une piste de travail consensuelle pour améliorer l’offre et le recours à l’accessibilité téléphonique : celle d’une solution unique, intuitive et simple d’utilisation. Elle permettrait également d’optimiser les ressources humaines et financières nécessaires à la fourniture de ce service.

Les conclusions de ces travaux prévues en octobre 2021

Afin de préciser les modalités pratiques d’une solution universelle et unifiée, le Gouvernement lance une mission de préfiguration. Celle-ci est confiée à Jérémie Boroy, président du conseil national consultatif pour les personnes handicapées (CNCPH), et Anthony Colombani, directeur responsabilité sociale des entreprises (RSE), affaires publiques et communication de Bouygues Telecom. Une mission qu’ils devront mener en lien avec l’ensemble des acteurs concernés par ce sujet et en s’appuyant sur les services de l’État compétents.

Ils devront déterminer le cadre juridique d’une telle solution d’accessibilité, et définir un modèle permettant de préserver la dynamique concurrentielle du marché des fournisseurs de solutions d’accessibilité téléphonique. L’objectif est aussi d’évaluer le coût de développement et de l’utilisation du dispositif retenu, en définissant un modèle de financement acceptable par tous. La mission devra également travailler sur l’intégration à cette démarche d’unification des solutions adaptées aux personnes sourdaveugles et aphasiques.

Les conclusions de ces travaux sont attendues à la fin du mois d’octobre 2021, avec la remise d’un rapport d’étape aux ministres à la fin du mois de septembre.

Presse

Communiqué de presse Le Gouvernement lance une mission de préfiguration afin de mettre en place une solution universelle d’accessibilité téléphonique adaptée aux personnes sourdes, malentendantes, sourdaveugles et aphasiques [PDF - 867 Ko]

Partager la page