5G industrielle : le Gouvernement prend des mesures pour accroître son développement

À l’occasion de la remise du rapport par le président de la mission 5G industrielle, Philippe Herbert, le Gouvernement annonce une série de mesures pour pallier aux problématiques de déploiement de cet écosystème stratégique.

ock.Adobe.com

Le déploiement de la 5G industrielle est à la traîne en France. C’est le constat qui ressort de la mission 5G industrielle menée par Philippe Herbert à la demande du Gouvernement. Parmi les freins identifiés dans le rapport : l’accès aux fréquences ; le manque d’équipements et de services adaptés ; le manque d’accessibilité ; les interrogations sanitaires, environnementales et sociétales ou encore le manque de visibilité et de maturité des écosystèmes 5G industrielle français et européens.

Des réponses rapides pour accélérer le déploiement

Face à ces difficultés, la mission 5G industrielle a élaboré une série de recommandations que le Gouvernement traduit en réponses concrètes :

  • Faciliter l’accès aux fréquences pour stimuler le développement de projets d’usage de la 5G dans l’industrie. Le décret relatif aux redevances pour l’utilisation des fréquences dans la bande 2,6 GHz sera modifié pour simplifier l’accès à ces fréquences.
  • Lancer prochainement un appel à manifestation d’intérêt « Campus Fablab 5G industrielle ». Ces campus devront rassembler en un même lieu tous les acteurs pertinents (industriels, opérateurs télécoms, équipementiers, intégrateurs, fournisseurs, experts, etc.) pour proposer une offre de service et d’accompagnement des industriels vers la numérisation de leurs processus de production grâce à la 5G.
  • Faire émerger des projets sur les réseaux privés 5G pour l’industrie grâce à un appel à projets franco-allemand. Il répondra aux besoins de connectivité des industries françaises et allemandes, par le renforcement d’un écosystème 5G souverain.

Les acteurs industriels disposant d’un besoin en termes de connectivité ou ayant identifié des cas d’usages 5G sont invités à manifester leur intérêt avant le 8 avril 2022. Un événement de « matchmaking » (mise en relation) sera organisé le 21 avril 2022 entre utilisateurs et fournisseurs de solutions. La date de clôture de l’appel est fixée au 14 juin 2022.

Des projets soutenus par la stratégie d’accélération sur la 5G

Par ailleurs, la stratégie d’accélération nationale pour la 5G initiée en juillet 2021 a d’ores et déjà trouvé des réalisations concrètes. Trente-et-un projets ont été soutenus pour un investissement total de 478 millions d’euros, dont 179 millions d’euros de financements publics. Dans le cadre de l’appel à projet dédié à cette stratégie et du plan France 2030, le Gouvernement apporte son soutien à sept nouveaux projets pour constituer une offre souveraine et soutenir une recherche et développement de pointe dont :

  • Le projet 6G Hauling de Spectronite. Il veut définir une nouvelle génération de réseaux de transport pour les opérateurs mobiles en intégrant des technologies innovantes dans la perspective des déploiements 5G et 6G.
  • Le projet 32+ paires de fibres d’Alcatel Submarine Networks prévoit le développement d’un système sous-marin de télécommunication optique pour une fibre plus performante.
  • Le projet Convergence 5G de WeAccess vise à développer une solution 5G « standalone access » (contrôle d'accès autonome) intégrée pour les déploiements des petits sites 5G. Cette solution pourra servir des cas d’usages liés à l’aménagement du territoire.

L’intégralité des projets est à retrouver dans le communiqué joint en bas de page.

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie :

La 5G est un facteur clé de notre compétitivité, qui vient appuyer l’automatisation des processus industriels. Les résultats de la mission 5G industrielle sont, à ce titre, très éclairants. La mise en œuvre de ces recommandations permettra à l’industrie française de continuer la dynamique de réindustrialisation et de numérisation.

 Presse

Communiqué - 5G industrielle - Remise du rapport de Philippe Herbert  et annonce de nouvelles mesures - 03/03/2022

Partager la page