Accueil du portailIndustrie2è réunion du conseil national de l’industrie (CNI) international

2è réunion du conseil national de l’industrie (CNI) international

14/05/2019

Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, a présidé le 14 mars le conseil national de l’industrie (CNI) international, en présence d’un représentant du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

© MEF

Un objectif : améliorer le solde commercial français à l'export

Installé le 23 juillet 2018, le CNI international est l’une des deux instances transversales du CNI, avec le CNI numérique, présidées par des membres du Gouvernement. Il a pour objectif de renforcer les actions de l’industrie française à l’export et de rassembler les acteurs publics et privés qui œuvrent à l’international dans l’objectif d’améliorer le solde commercial français.

Lors de cette réunion, chaque comité stratégique de filière (CSF) a remis sa feuille de route en matière d’accompagnement de la filière à l’international. Celles-ci regroupent l’ensemble des actions et engagements de chacun des CSF pour améliorer leur contribution au solde commercial français, que ce soit par la dynamisation des exportations ou par la réduction de la dépendance à l’import.

Après la présentation des indicateurs clés de la place des filières industrielles dans la balance commerciale nationale et des évolutions notables identifiées ces dernières années, les travaux du CNI international ont permis à certaines filières de présenter leurs axes de travail : accroissement de la visibilité de l’offre française sur les salons à l’étranger, promotion de l’offre industrielle française et du « made in France », renforcement des liens entre PME et grands groupes dans la construction des projets à l’international.

Exemples de projets

  • le CSF « industries et technologies de la santé » développe une « offre diabète » centrée dans un premier temps sur la Chine. Un événement de présentation de cette « Offre » sera organisé à Pékin le 29 juin prochain. Il rassemblera les acteurs de la filière dans la lutte contre le diabète, au sein d’une démarche collective inédite. Ce dispositif spécifique par pays ciblé aura vocation à se démultiplier. Des supports de présentation pour le collectif, mais aussi entreprise par entreprise, seront développés et traduits dans plusieurs langues selon les pays ciblés ;
  • le CSF « agroalimentaire » développe un projet visant à faciliter une démarche d’exportation collaborative : suite à la charte « ensemble à l’international » signée par les acteurs de l’agroalimentaire, ce projet débutera par une « journée export » en 2019 pour planifier les séries d’actions collaboratives à venir. Par ailleurs, la filière a fait part du succès des premiers VIE « partagés » entre ses entreprises et chargés de superviser la prospection des zones géographiques cibles ;
  • le CSF « industries de la mer » met en place un programme d’action triannuel sur les salons, conférences et autres missions, ainsi qu’un outil de suivi de ceux-ci. Le caractère particulièrement innovant de cette approche réside dans la mobilisation inédite de l’ensemble des acteurs concernés, au-delà du seul CSF : business France, mais aussi la direction internationale de la DGA, le cluster maritime français, les pôles de compétitivité, le MEDEF international.

Enfin, cette réunion a permis de faire un point sur la mise en œuvre concrète du nouveau dispositif d’accompagnement public à l’international team France export, annoncé par le Premier ministre à Roubaix le 23 février 2018.

La prochaine réunion du CNI International se tiendra au cours du 1er semestre 2020. Elle permettra de suivre la mise en œuvre des actions définies dans les feuilles de route internationales et d’identifier les nouvelles mesures à prendre en faveur de l’internationalisation des entreprises industrielles françaises.

Partagez cet article !