Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

[Vidéo] 21e journée du livre d'Économie

Le 18 décembre a eu lieu la 21e journée du livre d'Économie au ministère de l'Économie et des Finances. Revivez la journée sur notre site internet.

[Vidéo] Retrouvez l'événement du 18 décembre en différé

Programme de la journée du livre d'Économie
  • 13h 30 - discours de bienvenue Cédric Lewandowski, président de Lire la Société – Lire la Politique
  • 13h 35 - discours d’ouverture Gilbert Cette, adjoint au directeur général des études et des relations internationales, banque de France
  • 13h 40 - interview d’André Santini, ancien ministre, maire (UDI) d’Issy les-Moulineaux, vice-président, métropole du grand Paris
  • 13h 50 - présentation du sondage Ipsos Stéphane Zumsteeg, directeur du département politique & opinion, Ipsos public affairs et Philippe Escande, éditorialiste économique, Le monde, qui animera ces questions-réponses
  • 13h 55 - table ronde 1 « Transformations environnementales : des villes durables ? » architecture, santé, climat… animée par Emmanuel Cugny, éditorialiste économique, Franceinfo
  • 14h 45 - table ronde 2 « Transformations sociologiques : un territoire fracturé ? » urbain versus péri-urbain - animée par Philippe Escande, éditorialiste économique, Le Monde
  • 15h30 - pause
  • 15h 45 - table ronde 3 « Transformations numériques  et technologiques : des villes intelligentes ? » libertés, risques, connectivité, accessibilité, mobilité, sécurité - animée par Sophie Fay, journaliste économique, L’Obs
  • 16h 30 - remise des prix animée par Sabine Delanglade, éditorialiste, Les Échos
  • 16h 35 - remise du prix « Lire l’Économie » spécial BD avec la participation de Philippe Méchet, conseiller aux relations institutionnelles, EDF, prise de parole d’un lycéen présentant les BD finalistes puis prise de parole du/de la lauréat(e)
  • 16h 45 - remise du prix lycéen « lire l’économie » avec la participation de Philippe Méchet, prise de parole d’un lycéen présentant les ouvrages finalistes puis prise de parole du/de la lauréat(e)
  • 16h 55 - intervention de l’invité spécial
  • 17h 00 - discours de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse
  • 17h 10 - remise du prix du livre d’économie par Marc Ladreit de Lacharrière, président du jury du prix du Livre d'Économie
  • 17h 20 - discours de clôture de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances

Participez au débat sur les grands enjeux économiques

Marc Ladreit de Lacharrière, président-directeur général de Fimalac, membre de l’Institut et président du jury du prix du Livre d’Économie :

« Une nouvelle fois, cette Journée du Livre d’Économie nous amènera à débattre et encourager les jeunes générations à devenir actrices du débat public, lors de tables rondes avec des intervenants de grande qualité, de rencontres, avec des dirigeants d’entreprises, des économistes, des universitaires,ou encore des journalistes. »
 

Placée sous le haut patronage du ministère de l'Économie et des Finances, la Journée du Livre d'Économie existe depuis 1999. Elle rassemble des centaines de lycéens venus de toute la France.
 

Les prix

Lors de la journée, trois prix ont été remis. Ils ont été attribués à des ouvrages d'économie, parus l'année civile en cours, qui favorisent l'analyse et la réflexion économiques.

  • Le prix du Livre d’Économie est créé en 1999, avec le soutien de Marc Ladreit de Lacharrière, président-directeur général de Fimalac, membre de l’Institut et président du jury du prix, a été remis par le ministre de l’Économie et des Finances.
  • Le prix lycéen « Lire l’Économie » et le prix lycéen « Lire l’Économie » spécial BD, respectivement créés en 2010 et en 2016, avec le soutien d’EDF, ont été remis par le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Le lauréat de l'édition 2019 du livre d'Économie

Il est midi à Pékin - Le monde à l'heure chinoise d'Éric Chol et de Gilles Fontaine aux éditions Fayard

Aux quatre coins du globe, la suprématie chinoise comme on ne vous ne l’a jamais racontée.  L’achat du célèbre Waldorf Astoria à New York ; une téléréalité culinaire à Colmar ; la pêche sur les côtes ghanéennes; l’utilisation de WeChat lors des élections australiennes ; la diplomatie des raviolis sur le rocher du Pacifique; l’impact global du pharaonique projet des nouvelles routes de la soie…Qu’il s’agisse de mettre la main sur de nouvelles sources d’énergie, de diffuser son « softpower » culturel ou d’afficher ses ambitions géopolitiques et militaires, la Chine est partout à la manœuvre. Non seulement elle s’est bel et bien réveillée, mais elle aspire à redevenir l’empire du Milieu flamboyant qu’elle a été : celui qui donne l’heure au reste de la planète.Cette métamorphose et les conséquences de l’expansion chinoise dans notre vie quotidienne, Éric Chol et Gilles Fontaine en rendent compte grâce à un récit original et efficace : à partir d’un ou plusieurs lieux dans chaque fuseau horaire, ils tissent un ensemble de scènes vivantes, de Hollywood à la Polynésie, de la pampa argentine au Groenland. Leur démarche inédite offre un panorama de l’omniprésence chinoise ; elle révèle une image instantanée du monde quand sonne midi à Pékin.

Le lauréat de l'édition 2019 du prix lycéen « Lire l’Économie »

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse :

Le prix lycéen « lire l'Économie» est « l’occasion pour les élèves de se familiariser avec la littérature économique, mais aussi d’échanger et d’exercer leur esprit critique.»

L'odyssée de la basket, comment les sneakers ont marché sur le monde, de Pierre Demoux aux éditions La Tengo

Baskets, sneakers, tennis, ou même pompes... Peu importe le nom qu’on leur donne, ces chaussures ont colonisé nos placards en l’espace de quelques décennies. Riches et pauvres, hommes et femmes, jeunes et vieux, la communauté des convertis grandit à vue d’œil et s’affranchit de toutes les barrières sociales. À l’origine conçues pour pratiquer une activité sportive, elles se portent désormais en toutes circonstances ou presque. Chaque jour, de nouveaux modèles de sneakers débarquent en magasin, proposés par des marques devenues de puissantes multinationales qui se battent pour avoir leur part d’un gâteau mondial évalué à plus de 80 milliards d’euros. Comment une simple chaussure de sport est-elle devenue à la fois un objet indispensable du quotidien et un accessoire de mode planétaire ? Des usines chinoises aux défilés de la fashion week parisienne, des boutiques tendance de New York aux marchés de la fripe d’Afrique de l’ouest, des laboratoires de recherche des grandes marques aux cargos du port de Dubaï, Pierre Demoux a suivi les traces de la basket à travers le monde pour raconter l’histoire de cette chaussure née sur les parcs et terrains de jeux de la seconde moitié du XIXe siècle. Tout au long de ce chemin se croiseront des aventures de pionniers, des rivalités familiales, des succès inattendus, des échecs cuisants, des guerres marketing, des épopées industrielles, des destins de stars et d’anonymes, et parfois même de villes entières, étroitement liés à cet objet à première vue anodin. À première vue seulement. Car derrière le côté cool et ludique, l’histoire de la basket est aussi celle de la mondialisation économique et de la globalisation culturelle. Journaliste aux Échos depuis 2009, Pierre Demoux s’intéresse à l’économie du sport et à l’industrie sous toutes ses formes. Pour ce livre, il a suivi pendant trois ans l’actualité des marques de sport et de chaussures. Et il porte quotidiennement des baskets.

Le lauréat de l'édition 2019 du prix lycéen « Lire l’Économie » spécial BD

Crypto monnaie, le futur de l'argent de Djibril Morissette-Phan et deTristan Roulot aux éditions Le lombard

Josh Jardens, ancienne star du football universitaire, s’est reconverti comme conseiller d’une grande banque canadienne. Déçu par les dérives des institutions financières, il découvre les promesses d’une toute nouvelle crypto-monnaie, NekoCoin, lancée par la magnétique Kristina Orsova. Entre foi et fascination, Josh va s’investir corps et âme dans les méandres d’une finance 2.0, où seuls les coups n’ont rien de virtuel.

 

Partager la page