Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

2019, année de la French fab

Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, a présenté l’initiative « 2019, année de l’industrie », le 4 mars, à Bercy. Celle-ci vise à créer, au cours de l'année 2019, une mobilisation collective pour promouvoir l'industrie et ses métiers. Les actions de promotion de l'industrie française seront regroupées autour d'une marque unique, la French fab.

Les principaux acteurs de l’écosystème industriel français, dont la mobilisation tout au long de l’année 2019 permettra de faire rayonner l’industrie française, étaient présents : France industrie, Alliance pour l’industrie du futur (AIF), Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) ainsi que Régions de France, Business France et Bpifrance.

Renforcer l'image et l'attractivité de l'industrie autour d'une marque commune, la French fab

Lancée en octobre 2017 par le ministre de l’Économie et des Finances, la French fab a pour objectif de fédérer les entreprises de toutes tailles (PME, ETI, grands groupes industriels) autour des valeurs communes de l’industrie du futur : innovation, excellence, numérique, nouveaux modèles d’affaires et moyens de production, nouvelles compétences et nouvelles organisations du travail.

Organisée tout au long de l'année 2019, le French fab tour est une tournée exceptionnelle de 60 dates à travers la France, au cœur des « territoires d’industrie », destinée à promouvoir l’industrie, susciter des vocations chez les jeunes, proposer des offres d’emploi et co-construire l’industrie de demain.

Chiffre clés de l'industrie en France

L’industrie c’est…

… un secteur porteur pour l’économie française

  • 3,1 millions de salariés [source : Conseil nationale de l'industrie] en 2018 (emploi hors intérim)
  • 12,5 % du produit intérieur brut français en 2017
  • 67,9 % des exportations de la France sont des produits de l’industrie en 2017
  • 122 augmentations des capacités de production en 2018 dont 60 ouvertures d’usine
     

… un secteur qui recrute

  • + 2 200 emplois pérennes sur 1 an (hors intérim, en 2018) [source : Insee - Dares]
  • 31 700 emplois vacants dans l’industrie (source : Dares) à la fin du 3è trimestre 2018 [source : Dares]
  • 203 000 projets de recrutement dans l’industrie en 2018, dont 50 % considérés comme difficiles selon Pôle Emploi [source : Pôle Emploi, enquête Besoins en main d’œuvre]
     

… un secteur attractif

Les salaires bruts moyens dans l’industrie sont 20 % plus élevés que les salaires dans les autres secteurs [source : Insee]

Susciter des vocations auprès des plus jeunes

Face à l’enjeu des recrutements et des besoins importants de compétences pour l’industrie française, notamment sur les métiers exigeants de l’industrie du futur, il est important de revaloriser les métiers de l’industrie et susciter
des vocations.

Plusieurs initiatives ont vocation à créer cet engouement, notamment le French fab tour, la Semaine de l’industrie ou l’Usine extraordinaire.

La Semaine de l'industrie - du 18 au 24 mars 2019

Visites d’entreprises, job dating, interventions en classe, animations et expositions, la Semaine de l’industrie permet chaque année au grand public et particulièrement aux plus jeunes de découvrir l’industrie et ses métiers partout en France.

L'objectif est de susciter des vocations pour ce secteur qui recrute à des conditions attractives et en savoir plus sur ce secteur en pleine transformation !

En 2018, plus de 360 000 visiteurs avaient participé à près de 3 000 événements.

L’édition 2019 aura lieu du 18 au 24 mars, avec un objectif encore plus ambitieux en termes de visiteurs. Près de 2 000 événements sont d’ores et déjà labellisés pour un public estimé à 485 000 participants.

En savoir plus : semaine-industrie.gouv.fr

Presse

Dossier de presse : 2019, année de la French fab - 04/03/2019 [PDF; 952 Ko]

Suivre et partager

"2019, année de la #FrenchFab" pour faire de 2019 une grande année de l’industrie. Retrouvez mon article sur @LinkedInFrance https://t.co/BB2RiMxK2C

— Agnès Pannier-Runacher (@AgnesRunacher) March 4, 2019

Partager la page