Sommaire N° 08 du 25 juillet 2000

Avis du Conseil national de la consommation relatif à l’information des consommateurs sur les méthodes de conservation des denrées alimentaires périssables : les viandes

NOR :  ECOC0000234V

    Depuis quelques années, l’offre de viandes présentées sous « atmosphère protectrice » suscite des interrogations et même des inquiétudes chez les consommateurs.
    Actuellement très confidentiel (2 % du marché environ), ces produits sont appelés à se développer car ils présentent des avantages techniques et économiques pour les professionnels comme pour les consommateurs.
    L’allongement de la durée de conservation que permettent ces méthodes ne semble pas, d’après les analyses présentées, modifier significativement les qualités microbiologiques et organoleptiques des viandes.
    Aussi, lorsque la réglementation est respectée par les professionnels, l’utilisation finale des viandes est identique à celle des produits non conditionnés.
    Dans le cas où les viandes sont présentées directement au consommateur sous un conditionnement spécifique, la réglementation (décret du 29 septembre 1998) a prévu une information explicite sur l’emballage.
    Il est apparu aux rapporteurs que la question posée au groupe de travail reflétait également une crainte des consommateurs sur les problèmes de congélation ou de surgélation de ces viandes par rapport aux viandes non conditionnées.
    La réponse aux questions posées apparaît dépendre plus d’une meilleure diffusion de l’information que de l’accroissement d’une réglementation qui semble suffisante.
    Aussi le CNC préconise :
    A. - Pour les organismes professionnels :
    1.  De rappeler à leurs adhérents les réglementations en vigueur avec des conseils pratiques de mise en œuvre des processus de découpe et de conditionnement des viandes ;
    2.  De fixer une DLC dans le cadre de l’application du guide de bonnes pratiques d’hygiène et d’inciter à la mise en place de protocole type concernant la définition de la DLC qui tienne compte des habitudes de consommation après l’achat ;
    3.  De concevoir une communication auprès des consommateurs pour expliquer les méthodes de conservation, de conseiller sur l’usage des viandes, de préconiser de ne pas congeler sans respect de règles précises.
    B. - Pour les consommateurs :
    1.  De ne pas craindre de consommer les viandes conditionnées sous « atmosphère protectrice », dès lors que l’information réglementaire est affichée ;
    2.  De ne pas congeler ou surgeler sans respecter les règles qui assurent une bonne conservation ;
    3.  De respecter impérativement les DLC et les températures indiquées sur les emballages ;
    4.  D’utiliser les réfrigérateurs selon les préconisations des fabricants, et en particulier respecter les règles d’hygiène (nettoyage régulier...) et de disposer d’informations plus précises et complètes sur les performances des réfrigérateurs.
    Les membres du Conseil national de la consommation, réunis en séance plénière le 21 décembre 1999, ont adopté l’avis à la majorité des deux collèges.


© Ministère de l'économie, des Finances et de l'Industrie- 25 août 2000