Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Visite de Martine Pinville à l'Institut national des métiers d’art (INMA)

Martine Pinville, secrétaire d'État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire, s’est rendue le 23 janvier 2017 dans les locaux de l'Institut national des métiers d’art (INMA), opérateur de l'État pour les métiers d’art. Elle a remis le premier prix du Pro(actif).

 

 

Visite de l'INMA aux côtés de la nouvelle présidente, Lyne Cohen-Solal

 

 

Remise du premier prix du Pro(actif)

La secrétaire d'État a remis à Gildas François, tapissier-décorateur, le premier prix du Pro(actif) organisé par l'INMA qui vise à récompenser un(e) professionnel(le) des métiers d’art pour sa participation exemplaire et remarquable aux Journées européennes des métiers d’art. Originaire de Moselle, Gildas François a été récompensé pour son initiative originale : « Le défilé de fauteuils ».

Un mandat de trois ans

Lors de sa visite, Martine Pinville a salué la nouvelle présidente du conseil d'administration, Lyne Cohen-Solal, ancienne adjointe au maire de Paris, alors en charge du commerce, de l'artisanat, des professions indépendantes et des métiers d'art. Elle a été élue pour un mandat de 3 ans en novembre dernier.

Martine Pinville

« Je tenais à rendre visite aux équipes de l’INMA qui accomplissent un travail remarquable en faveur de ce secteur français d’exception, récemment encore sous la direction de M. Gérard Desquand et aujourd’hui sous celle de Mme Lyne Cohen-Solal. En rencontrant les professionnels hébergés dans la pépinière des métiers d’art et lors de la remise du prix Pro(actif) à M. Gildas François, tapissier décorateur, j’ai une nouvelle fois pu constater l’incroyable créativité et la vitalité de ce secteur de renommée mondiale ».

Opérateur de l’État au service des métiers d’art, l’Institut national des métiers d’art mène une mission d’intérêt général au service de ce secteur et agit comme interface entre l’État, les collectivités territoriales et les professionnels, produit des données sur les métiers d’art et leur environnement, contribue à l’élaboration de la réglementation du secteur, accompagne la transmission des savoir-faire et la valorisation du patrimoine immatériel et représente la France dans le cadre de la coopération internationale.

En images

Mosaïque, sellerie, bijoux... : des jeunes pousses au sein d'une pépinière dédiée aux métiers d'art

Jeune pousse au sein d'une pépinière dédiée aux métiers d'art

Jeune pousse au sein d'une pépinière dédiée aux métiers d'art

Jeune pousse au sein d'une pépinière dédiée aux métiers d'art

Partager la page