Viande de cheval : avancement du plan d'action gouvernemental

En marge de son déplacement au Parlement européen, Benoît Hamon a présenté l'avancement du plan d'action gouvernemental déployé dans le cadre de la crise liée à la viande de cheval. A ce titre, le ministre a rendu publique la vague de tests ADN menées sur des plats préparés à base de viande, hors du premier circuit litigieux identifié (Draap/Spanghero).

138 prélèvements opérés

A date, 138 prélèvements ont été opérés. Les résultats des analyses seront séquencés sur plusieurs semaines car les prélèvements ont eux-mêmes été séquencés. Sur les 10 premiers prélèvements, 9 se sont avérés positifs au cheval. Il s’agissait de plats provenant des circuits de commercialisation litigieux identifiés et retirés du marché entre-temps. Mardi 12 mars au soir, 40 nouveaux résultats d’analyse de prélèvements ont été obtenus. Il s’agit des résultats d’analyse de prélèvements opérés dans la distribution après les retraits volontaires opérés par les acteurs sur les produits issus de ces circuits. Sur ces 40 résultats, seuls 2 sont positifs à la viande de cheval, ce qui permet de penser qu’aujourd’hui l’essentiel des circuits a été identifié, a indiqué le ministre.

 

Benoît Hamon au Parlement européen pour défendre les positions françaises en matière de sécurité alimentaire

Devant le Parlement européen, Benoît Hamon a insisté sur sa volonté de restaurer la confiance des consommateurs. Lors de sa rencontre avec les différents commissaires en charge de la santé et des consommateurs, il a réaffirmé la position française en faveur de l'amélioration de la législation européenne en matière d'étiquetage du pays d'origine et de traçabilité.

Dans le cadre du prochain projet de loi consommation qu'il prépare, le ministre souhaite également renforcer les sanctions prévues en cas de fraude, en France.

 

Lire aussi

Mise sous surveillance renforcée des filières « viande et poisson » - 27/02/2013

Qualité et traçabilité des plats cuisinés à base de viande : mobilisation du Gouvernement et des professionnels - 22/02/2013
 

Partager la page