Accueil du portail › France IA : les lauréats du concours utopIA accueillis à la Cité des Sciences

France IA : les lauréats du concours utopIA accueillis à la Cité des Sciences - 23/03/2017

A l'occasion de la remise du rapport #FranceIA au Président de la République, le 21 mars, dix étudiants de l’école de design montpelliéraine E-artsup avaient fait le déplacement depuis l'Occitanie pour célébrer leur victoire à l’appel à projets UtopIA. Parmi eux, les créateurs des projets « Evolia » et « Abi » qui se sont respectivement classés premier et deuxième au vote des internautes.

En compagnie de Jean-Louis Fréchin, designer spécialisé dans le design numérique et fondateur de l’agence NoDesign, et de Sophie Pène, co-directrice de l’Open Science Lab et vice-présidente du Conseil national du numérique, les étudiants de première année d’E-Artsup Montpellier ont expliqué la démarche suivie pour construire leurs projets UtopIA.

Ces étudiants ont ainsi construit les trois projets « Abi », « Main tenant » et « Evolia » selon les trois phases suivantes :

  • La recherche sur l’IA avec, notamment, des entretiens réalisés avec des élèves ingénieurs ;
  • La construction du projet lui-même ;
  • La communication autour du projet, en particulier sur les réseaux sociaux, pour maximiser leurs chances lors du vote en ligne organisé du 17 au 19 mars.

C'est le projet d'arbre intelligent « EvolIA » qui a remporté le scrutin en ligne, avec 41 % des voix. Pour les lauréats, « il s’agissait de construire un symbole positif de l’intelligence artificielle à travers un arbre, synonyme de vie, réplicable dans la ville et en lien direct avec les habitants de la cité ».

Le projet « Abi », classé deuxième, proposait de créer une baleine pilotée grâce à l’IA et qui pourrait naviguer dans toutes les eaux du monde en utilisant les dernières technologies en matière d’énergie solaire et hydrolienne. Dotée de capteurs multiples et abritant un centre de recherches, « elle s’enrichirait de toutes les données qu’elle récolte au fil de ses voyages ».

Enfin le projet « Main tenant » consistait en une IA ludique, constituée de deux bras d’apparence humaine accrochés à un mur, et qui aurait pour vocation à interagir avec les passants via des mouvements, des sons et des réactions lumineuses. A travers la symbolique de la main, les créateurs du projet souhaitaient « accompagner chacun dans sa découverte de l’intelligence artificielle ».

Les étudiants envisagent désormais de rencontrer les élus de Montpellier Méditerranée Métropole pour discuter d'un potentiel déploiement de leurs projets sur le territoire métropolitain.

 

 

 

 

 

 

Retour à l'espace #FranceIA

 

 

UtopIA

« Si la Tour Eiffel est emblématique du 19e siècle, quel projet d’IA serait l’emblème du 21e siècle ? »

C'est à cette question qu'ont répondu une dizaine de projets dans le cadre de l'appel à proposition UtopIA. Tous ont pour objectif de construire un symbole positif de l’IA : une représentation accessible au grand public destinée à augmenter l’adhésion aux technologies de l’IA. Les projets devaient répondre à trois critères : combiner science, société et imaginaire ; être accessibles au grand public et être durables.

Les projets présélectionnés ont fait l'objet d'une consultation en ligne, du 17 au 19 mars.

Consulter les projets détaillés et les résultats du vote.

Partagez cet article !