Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Sociétés coopératives et participatives : la première SCOP d'amorçage est créée

Carole Delga, secrétaire d'Etat chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire, s'est rendue en Loire-Atlantique (44), à l'occasion de la création de la première SCOP d'amorçage, qui permet à des salariés de reprendre plus facilement leur entreprise.

 

 

 

 

 

 

C'est une première. Après l'entrée en vigueur du statut au 1er janvier 2015, une première société coopérative et participative (SCOP) d'amorçage vient de voir le jour à Couëron, en Loire-Atlantique (44), suite à son assemblée générale du 22 mai 2015. Ce nouveau statut, créé par la loi sur l'économie sociale et solidaire (ESS), facilite la reprise d’entreprise SCOP par les salariés en les dispensant de réunir la majorité du capital social pendant sept ans pour reprendre leur entreprise. Carole Delga, secrétaire d'Etat chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire, s'est rendue sur place le 10 juin pour visiter cette entreprise.

Ce nouveau statut de SCOP d'amorçage doit permettre de confirmer les chiffres encourageants de création d’emplois dans les SCOP. Selon la Confédération générale des SCOP, 2 800 emplois ont été créés en 2014 (en progression de 40% par rapport à 2013) dans le cadre de reprises ou de créations d’entreprise par les salariés.

Carole Delga

«  En aidant les salariés dans le cadre des cessions ou des transmissions d’entreprise, et en renforçant l’assise juridique des SCOP, la loi ESS constitue un cadre robuste pour le développement de ce modèle. Dans la bataille pour l’emploi, aucune voie ne doit être négligée pour la création d’activité : les salariés peuvent être aussi une solution dans la reprise de leur entreprise. Le nouveau statut de la SCOP d’amorçage encourage un recours plus facile à la forme coopérative, ce qui va contribuer à la fois à dynamiser la reprise des entreprises par les salariés ».

 

Zoom sur les SCOP

Les SCOP sont les seules formes de coopératives dans lesquelles les associés sont des salariés, qui possèdent au minimum 51 % du capital. La loi sur l'économie sociale et solidaire du 31 juillet 2014 a voulu favoriser ces initiatives, en renforçant l'assise juridique des SCOP et en aidant les salariés dans la cession et la transmissions d'entreprise. A la fin de l'année 2014, les SCOP sont au nombre de 2 680 en France, en particulier dans les services, l'industrie, le BTP et la haute technologie. Elles emploient près de 51 000 salarié(e)s. 26 900 salariés sont associé(e)s de ces entreprises, qui génèrent un chiffre d'affaires consolidé de 4,4 milliards d'euros.

 

Lire aussi

Forte progression des créations d'emploi dans les sociétés coopératives et participatives - 09/06/2015

SCOP d’amorçage : le décret est publié - 02/01/2015

 

 

Presse

 

[Vidéo] Les salariés reprennent leur entreprise : un exemple de SCOP

Suite à la mise en liquidation judiciaire de la miroiterie GBM en 2011, une partie des salariés a décidé de constituer un capital commun afin de reprendre la société sous forme de SCOP.

Les salariés reprennent leur entreprise : la... par economie-et-finances

 

Infographie


Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

 

La Loi Economie sociale et solidaire du 31 juillet 2014 vise à encourager un changement d'échelle de l'Economie sociale et solidaire dans tous ses aspects, afin de construire avec les entreprises de l'économie sociale et solidaire une stratégie de croissance plus robuste, plus riche en emplois, plus durable et plus juste socialement.

>> www.economie-sociale-solidaire.gouv.fr

 

 

Partager la page