Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Service des achats de l'Etat : son rôle renforcé

Deux circulaires renforcent le rôle du Service des achats de l'Etat (SAE). Sa mission : moderniser l’achat public afin de réaliser des économies. En 2012, 340 millions d'euros de gains ont été réalisés sur les achats publics.
 

 

 

 

En 2011, un important projet de mutualisation des achats de maintenance des installations de chauffage, ventilation et climatisation (CVC) a été lancé par le SAE.

 

Une économie de deux milliards d’euros

La circulaire du Premier ministre du 31 juillet 2013 relative à la politique des achats de l'Etat et de ses établissements publics invite les ministères et les établissements publics à réaliser d’ici à 2015 une économie de deux milliards d’euros sur l’ensemble de leurs achats courants, à l’exception des achats de défense et de sécurité.

Chiffres 2012

Structure des achats

Cinq ministères représentent plus de 80 % des dépenses : Défense, Écologie, Intérieur, Finances et Justice.

70 % des dépenses concernent les services déconcentrés

Cinq régions représentent près des deux tiers de ces dépenses : Île-de-France, Lorraine, PACA, Bretagne et
Rhône-Alpes.

Les 75 principaux établissements de l’Etat (EP) représentent en termes d'achats environ 8 milliards d'euros, soit 90% du montant des achats des EP.

Source : rapport annuel 2012

Les domaines d’achats

• les prestations et fournitures générales (6,8 milliards d’euros dont 1 milliard d’euros d’études et conseil) ;

• l’immobilier (6,7 milliards d’euros) ;

• l’informatique et les télécoms (1,8 milliard d’euros dont  0,7 de services informatiques) ;

• les véhicules (0,7 milliard d’euros) ;

• les déplacements (500 millions d’euros) ;

• l’affranchissement (500 millions d’euros).

Source : rapport annuel 2012

Gains achats (en €)

Affaires étrangères : 2,4 millions
Agriculture : 1,7 million
Culture : 4,1 millions
Défense : 125,9 millions
Écologie : 9,9 millions
Économie et Budget : 60,6 millions
Éducation nationale : 11,4 millions
Intérieur : 61,9 millions
Justice : 34,6 millions
Santé : 2,1 millions
Services du Premier ministre : 5,4 millions
Travail : 3,6 millions
Projets interministériels en région : 15,9 millions

Total pour l'Etat : 340 millions

Source : rapport annuel 2012

Renforcement du rôle du Service des achats

Un décret du 16 juillet 2013 a par ailleurs modifié le décret de 2009 portant création du service des achats de l’Etat. Cette modification entérine une décision du deuxième comité interministériel pour la modernisation de l’action publique (CIMAP) du 2 avril 2013 :

  • elle élargit le champ de compétence du SAE aux établissements publics de l’Etat ;
  • elle renforce la fonction de pilotage du SAE afin de diffuser l’innovation, d’organiser la transparence sur les achats, de conforter la dématérialisation des achats et renforcer la formation des acheteurs ;

SAE : rapport annuel 2012

Le SAE vient de publier son rapport annuel.

En 2012, il a permis de réaliser 340 millions d'euros de gains sur les achats publics.

23 % des montants des marchés de l’État ont été attribués à des PME. D'après une enquête auprès de 164 PME, le taux de satisfaction des fournisseurs de l'Etat de 59 %, niveau comparable à celui des autres grands comptes membres de PactePME.

Le SAE vient de publier son rapport annuel 2012.

S’agissant des achats responsables, de nouvelles initiatives ont été prises en 2012. Tous les marchés conclus par le SAE en 2012 comportent une clause sociale.

Service des achats de l'Etat : rapport d'activité 2012

Documents à télécharger

 

Service des achats de l’Etat (SAE)

Le SAE est un service interministériel créé en 2009. Sa vocation : moderniser et professionnaliser l'achat public. Il administre la plate-forme des achats de l’Etat (Place).

Ses trois fonctions :

  • définir les stratégies d’achat sur les segments d’achats courants. Il dispose d’une compétence juridique d’acheteur.
  • assurer l’animation interministérielle et inter-opérateurs de la fonction achat (pilotage de groupes d’études, diffusion des bonnes pratiques…) et met en place des outils, des modes de travail communs et des actions visant à professionnaliser la filière achat.
  • mesurer la performance des actions prévues et réalisées.

Le SAE administre la plate-forme en ligne des achats de l’Etat (Place) : www.marches-publics.gouv.fr. Depuis le 1er janvier 2010, tout marché informatique de plus de 90 000 euros HT doit être dématérialisé.

www.economie.gouv.fr/sae

Partager la page