Accueil du portailArchives › Les résultats de l'Opération interministérielle vacances

Les résultats de l'Opération interministérielle vacances - 08/10/2015

©ALaurence Mouton/6PA/MAXPPP

Martine Pinville, secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie Sociale et Solidaire, a présenté le bilan de l’Opération Interministérielle Vacances (OIV), destinée chaque année à protéger les consommateurs durant la période estivale.

 

 

© ALaurence Mouton/6PA/MAXPPP

 

 

Les pratiques des professionnels se sont améliorées

Pour rappel, l’objectif de l’OIV est de permettre aux estivants de profiter pleinement de leurs vacances, en les protégeant contre les pratiques déloyales, les abus et les infractions au droit de la consommation. Pilotée par la DGCCRF, cette action nationale mobilise les services de l’Etat (Agriculture, Douanes, Sports, Police nationale, etc) dans le cadre d’une coopération interministérielle et d’une présence renforcée sur le terrain.

Cet été, la vigilance des services a plus particulièrement porté sur trois thématiques dans les zones touristiques :

  • les nouvelles formes de consommation (sites internet spécialisés) ;
  • la protection des jeunes en vacances ;
  • les commerces soumis à un pic d’activité saisonnier.

Les secteurs tels que les aires collectives de jeux, les équipements de protection individuelle pour les activités de loisirs (accrobranche, parcours « paint ball »,  équitation, plongée, etc.), mais aussi la restauration traditionnelle et rapide ont fait l’objet d’un suivi attentif et régulier des services de la DGCCRF, en raison des enjeux de sécurité.

Des progrès restent à réaliser dans certains secteurs

Les contrôles ont mis en évidence que des progrès restaient à réaliser dans des secteurs incontournables ou très prisés des estivants, tels que :

  • l’hébergement et la réservation en ligne : chambres d’hôtes et gîtes, en plein développement, et sites de locations en ligne présentent parfois des descriptions d’hébergement approximatives voire inexactes.
  • les marchés de plein air saisonniers : sur certains marchés, des produits annoncés comme artisanaux ou locaux peuvent se révéler trompeurs (fromage, charcuterie, huile d’olive, savon...). D’autres peuvent même être dangereux.  Le manque de maîtrise des températures, les manquements aux règles de traçabilité des denrées alimentaires sont également des anomalies régulièrement constatées.

Un faible taux d’infractions a cependant été relevé au cours de la période estivale, la plupart des anomalies étant dues à une méconnaissance de la règlementation par des acteurs économiques souvent saisonniers.

Une nouvelle opération de contrôles renforcés sera mise en place par la DGCCRF à l’occasion des fêtes de fin d’année.

Martine Pinville

 

« L’OIV incarne l’action du Gouvernement en s’assurant que partout, avec les moyens juridiques nouveaux conférés notamment par la loi Consommation de mars 2014, les conditions de la confiance entre consommateurs et professionnels sont réunies ».

Lire aussi :

A mi-parcours, les chiffres de l'Opération interministérielle vacances - 05/08/2015

 

 

Presse

 

Les chiffres 2015

Entre le 15 juin et le 15 septembre 2015 :

  • 96 750 vérifications effectuées

  • 29 200 établissements contrôlés

  • 2 640 procès-verbaux

  • 3 050 suites administratives

  • 16 220 avertissements

  • 22 % : taux d’anomalies constatées

  • 2, 75 % : taux d'infractions graves

 

Partagez cet article !