Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Médecin de prévention

Catégorie A+

Définition synthétique

Le médecin de prévention contribue à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une politique de prévention permettant d’éviter toute altération de la santé des agents publics du fait de leur activité professionnelle.

Activités principales

  • Organisation et mise en œuvre de la surveillance médicale des agents, dans le cadre de visites médicales systématiques ou à la demande des agents
  • Préconisations d’aménagements pour l’amélioration des conditions de travail, de l’hygiène et de la prévention des risques d’accident de service ou de maladie professionnelle
  • Conseil auprès de l’administration, des représentants des personnels et des agents sur tous sujets relevant de son domaine d’activité
  • Participation au comité d’hygiène et sécurité (rôle consultatif)
  • Elaboration d’un rapport annuel d’activités
  • Intervention dans le champ de la médecine statutaire, en liaison avec le comité médical et la commission de réforme
  • Animation de séances d’informations et d’actions de formation à l’ensemble des agents
Savoirs Savoir-faire Savoir-être
  • Problématiques de santé et de sécurité dans le milieu professionnel
  • Connaissance des principales caractéristiques et conditions d’exercice des métiers des ministères financiers
  • Conduire une action ou une campagne de communication
  • Détecter des situations à risque
  • Assurer un suivi médical
  • Rigueur
  • Fiabilité
  • Sens de l’initiative
  • Réactivité
  • Qualités d’écoute
  • Sens du dialogue

Conditions particulières d’exercice

  • Certificat ou diplôme de médecine du travail
  • Respect des règles déontologiques et éthiques (secret professionnel)
  • Déplacements fréquents et présence sur différents sites

Tendances d’évolution

Facteurs clés à moyen terme (3-5 ans) Impacts qualitatifs sur le métier
  • Evolution du champ d’activités : risques nouveaux et émergents (risques psychosociaux et cancérogènes)
  • Evolution de la réglementation dans les domaines de la sécurité et de l’hygiène
  • Vieillissement de la population des ministères entraînant de nouveaux besoins
  • Rôle croissant dans la prévention des accidents du travail et les actions de promotion de la santé (stress, nutrition, pratiques addictives,…)
  • Pénurie de médecins de prévention
  • Adaptation et développement des connaissances propres à des besoins nouveaux et proposition d’actions de prévention ciblées
  • Accroissement de l’accompagnement médical individualisé
  • Adaptation rapide aux évolutions de la réglementation du monde du travail
  • Développement des connaissances d’analyse des risques (prévention,…)
  • Evolution des conditions d’exercice (mutualisation entre différentes administrations ou départements géographiques, priorisation des activités)

Proximité de compétences

Partager la page