Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Gestionnaire retraite et invalidité

Catégories B et C

Définition synthétique

Le gestionnaire retraite et invalidité procède à la liquidation des pensions civiles et militaires (premier droit, décès en activité et réversion) et des pensions d’invalidité.
Il assure les révisions des situations individuelles des pensionnés afin de les rétablir dans leurs droits.

Activités principales

  • Contrôle, liquidation et concession (attribution d’un numéro de pension) des dossiers de pensions civiles et militaires de retraite
  • Examen des demandes d'attribution de pensions de réversion, analyse des droits de l'ayant droit ou des ayants-cause, liquidation et concession des prestations correspondantes
  • Contrôle des dossiers de pensions civiles et militaires d'invalidité, notamment les taux d’invalidité attribués
  • Analyse des dossiers contentieux et proposition de solutions, rédaction des rejets
Savoirs Savoir-faire Savoir-être
  • Connaissances médicales nécessaires au traitement des dossiers de pensions d’invalidité
  • Code des pensions civiles et militaires de retraite, code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de guerre, code de la sécurité sociale
  • Statuts général et particuliers de la Fonction publique, des magistrats et des militaires
  • Applications informatiques métier
  • Analyser une demande de liquidation dans toutes ses composantes (juridiques, techniques,…)
  • Utiliser à bon escient l’expérience acquise sur les dossiers et la jurisprudence
  • Motiver un refus sur les plans juridique et médical
  • Rédiger des courriers
  • Travailler en réseau
  • Rigueur
  • Réactivité
  • Sens de l’organisation
  • Sens du dialogue
  • Esprit d’équipe

Conditions particulières d’exercice

 

Tendances d’évolution

Facteurs clés à moyen terme (3-5 ans) Impacts qualitatifs sur le métier
  • Développement de la gestion des comptes individuels retraite
  • Développement d’un nouvel outil pour lespensions militaires d’invalidité
  • Passage d’un contrôle final exhaustif à un contrôle en flux, sur la base d’échantillonnages obtenus dans le cadre d’une analyse risque
  • Diminution du risque d’erreur et d’omission et allègement de la charge de saisie

Proximité de compétences

Partager la page