Imprimer la page

Contrôleur de la DGDDI - traitement automatisé de l'information - programmeur (PROG) - interne

Direction organisatrice : DGDDI

  • Catégorie statutaire : catégorie B
  • Ouvert aux ressortissants Union Européenne et Espace Economique Européen : oui mais l'accès à certains emplois est réservé aux seuls titulaires de la nationalité française, ces emplois étant liés à l'exercice de prérogatives de puissance publique ou inséparables de l'exercice de souveraineté nationale
  • Ouvert aux ressortissants hors UE et EEE : non
Calendrier du concours
Année Inscriptions Epreuves écrites Date prévue de notification Admissibilité Epreuves orales Date prévue de notification de l'admission
Début des inscriptions internet ou du retrait des dossiers Fin des inscriptions internet ou du dépôt des dossiers
2022 22-09-2021 10-11-2021 22 et 23-02-2022 14-04-2022 Du 14 au 16-06-2022 22-06-2022

Présentation générale du concours

Le contrôleur des douanes et droits indirects recruté dans la spécialité " traitement automatisé de l'information - programmeur " appartient à la catégorie B de la fonction publique de l'État.

Il est chargé du développement des applications et des réseaux et est amené, à ce titre, à utiliser les méthodes, langages et technologies les plus optimales du marché des systèmes d'information de la DGDDI.

La DGDDI appartient au ministère de l'économie, des finances et de la relance. Elle est chargée de missions très variées telles que le dédouanement des marchandises, la lutte contre la fraude, la protection du consommateur et l'élaboration des statistiques du commerce extérieur. Elle s'est dotée par ailleurs, depuis plusieurs années, d'un système d'information évolué, ouvert sur les entreprises et les particuliers et basé sur une statégie "tout internet".

Composition du jury

Lien vers le document de composition du Jury

Nature des épreuves

Admissibilité

  • Épreuve n° 1

Réponse à des questions et/ou cas pratique sur un sujet à caractère administratif à partir d’un dossier afin d'apprécier les capacités rédactionnelles des candidats. Le dossier ne peut excéder 15 pages.

Durée : 3 heures - coefficient 2. Toute note inférieure à 5 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

  • Épreuve n° 2

Etablissement et/ou relecture de l’algorithme (sous forme d’ordinogramme) correspondant à la solution d’un problème simple et écriture des séquences de programme demandées correspondantes. La programmation devra être réalisée dans un langage évolué choisi par le candidat, au moment de son inscription, sur la liste fixée par arrêté du ministre intéressé en application de l’article 9 de l’arrêté du 10 juin 1982 susvisé.

Durée : 4 heures - coefficient 4. Toute note inférieure à 10 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

Admission

  • Épreuve  n° 1

Epreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle.

Cette épreuve consiste en un entretien avec le jury visant à apprécier les aptitudes et la motivation du candidat et à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle. Pour conduire cet entretien, qui a pour point de départ un exposé du candidat sur son expérience professionnelle, d’une durée de huit minutes au plus, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle.

Au cours de cet entretien, le candidat est également interrogé sur des questions relatives à des connaissances administratives générales.

Le candidat établit un dossier de reconnaissance des acquis de son expérience professionnelle, qu’il remet au service organisateur à la date fixée dans l’arrêté d’ouverture du concours. Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle n’est pas noté.

Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle ainsi que le guide d’aide au remplissage sont disponibles sur le site internet de la DGDDI. Le dossier est transmis au jury par le service gestionnaire du concours après l’établissement de la liste d’admissibilité.

En vue de l’épreuve de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle, le jury utilise une grille d'évaluation (pdf - 58 Ko) dont le contenu est chaque année mis en ligne sur le site internet du ministère chargé des douanes.

Durée : 25 minutes - coefficient 5. Toute note inférieure à 5 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.
 

  • Épreuve n° 2

Informatique.

L’épreuve comprend deux parties :

  • exposé sur un sujet parmi deux tirés au sort par le candidat, pendant une durée de cinq minutes
  • échange avec le jury à partir de l’exposé et questionnement en rapport avec le sujet et/ou éventuellement le programme pendant vingt-cinq minutes.

Préparation : 15 minutes - exposé et questions : 30 minutes - coefficient 2. Toute note inférieure à 10 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

Programme des épreuves et liste des langages (valable à compter du concours organisé au titre de 2021) (pdf - )

  • Epreuve n°3

Traduction d'un texte en anglais issu d'une revue ou d'une documentation informatique.

Durée : 1 heure 30 - coefficient : 1. Cette épreuve ne comporte pas de note éliminatoire.

Contact

Vous pouvez contacter directement le service des examens et concours de votre direction de rattachement.

Vous habitez en région parisienne

Pour tous les autres départements

contactez votre direction de rattachement : accès au site sécurisé des concours de la douane (rubrique "aide et recherche" , votre direction des douanes de rattachement).

Formation initiale

Les lauréats du concours accomplissent un stage d'une durée d'un an.

Le stage se décompose en deux périodes distinctes :

  • un cycle d'enseignement professionnel d’une durée d'environ 4 mois à l'École Nationale des Douanes de La Rochelle ;
  • une période de formation pratique d’une durée d'environ 8 mois dans les services de la direction générale des douanes et droits indirects.

Autres informations

Nomination

Les lauréats des concours externes et internes sont nommés contrôleurs stagiaires.

A ce titre, ils accomplissent un stage de 1 an.

Titularisation

A l'issue de leur année de stage, et sous réserve qu'ils aient satisfait aux divers contrôles des connaissances effectués durant cette période, les contrôleurs stagiaires sont titularisés dans le grade de contrôleur des douanes et droits indirects de deuxième classe et sont affectés dans les services.

Les résidences d'affectation sont principalement :  le Centre Informatique Douanier d'Osny (Val d'Oise), la Direction Nationale des Statistiques et du Commerce Extérieur à Toulouse, la sous direction des systèmes d'information et des télécommunications de la direction générale des douanes à Montreuil.

Il sont tenus d'exercer au moins 5 ans dans leur spécialité.

Rémunération

A titre indicatif, vous percevrez, en chiffres bruts annuels, dès l'affectation en sortie d'école, 31 900 euros (primes incluses). Chiffres indicatifs pour des agents recrutés à titre externe (base 2020).

Perspectives d'évolution administrative

Le grade de contrôleur de deuxième classe comprend 13 échelons. Le passage de l'un à l'autre s'effectue par ancienneté. Les contrôleurs peuvent accéder aux grades supérieurs par concours ou par promotion au choix, sous réserve de certaines conditions d'ancienneté de carrière. Ils peuvent ainsi accéder, en catégorie B, au grade de contrôleur de première classe et de contrôleur principal et, en catégorie A, au grade d'inspecteur lequel ouvre lui-même l'accès au cadre supérieur.

Ils ont l'opportunité de demeurer dans la filière informatique en se présentant au concours d'inspecteur ouvert dans la spécialité traitement de l'information - programmeur de système d'information.

Partager la page