Accueil du portailRECRUTEMENTRecrutement par concoursJe souhaite devenir agent publicJ'ai le niveau Baccalauréat › Contrôleur de la DGDDI - surveillance et aéronautique : pilote d'avion - externe
Espace recrutement

Label diversité

Contrôleur de la DGDDI - surveillance et aéronautique : pilote d'avion - externe

Direction organisatrice : DGDDI

Catégorie statutaire : catégorie B

Ouvert aux ressortissants de l'Union Européenne et de l'Espace Economique Européen : oui, mais l'accès à certains emplois est réservé aux seuls titulaires de la nationalité française, ces emplois étant liés à l'exercice de prérogatives de puissance publique ou inséparables de l'exercice de souveraineté nationale.

Ouvert aux ressortissants hors UE et EEE : non.

 

Accéder au calendrier du concours (pas de concours organisé en 2017)

Année Inscriptions Epreuves écrites Date prévue de notification  Admissibilité Epreuves orales Date prévue de notification de l'admission
Date limite de retrait des dossiers Date limite de dépôt des dossiers
             

Présentation générale du concours

Le contrôleur des douanes recruté au titre de la spécialité de pilote d'avion relève de la branche « surveillance » de la DGDDI (agents en uniforme et soumis à l’obligation du port de l’arme de service). Il peut être affecté dans une brigade de surveillance aéroterrestre ou dans une unité de surveillance aéronavale.

Intégré dans une brigade de surveillance aéroterrestre, il participe à la surveillance douanière du territoire et au ciblage des aéronefs suspects. Il peut être amené à effectuer lui-même le contrôle de l’appareil et des passagers.

Au sein d’une unité aéromaritime, il participe à la surveillance du trafic maritime dans les eaux territoriales françaises. Il participe ainsi à l’action de l’Etat en mer, et notamment à la lutte contre les pollutions marines.

La flotte aérienne des douanes françaises est actuellement composée d’avions bimoteurs (F406), d'avions monomoteurs (T206H), de Beechcrafts (KA350 ER) et d’hélicoptères bimoteurs (AS355F2 et EC1315).

Conditions particulières de recevabilité des candidatures

Les candidats doivent remplir cumulativement les deux conditions suivantes :

1 - être titulaire de l’une au moins des licences suivantes, en cours de validité :

- une licence civile de pilote professionnel d’avion (avec CPL/IR complet)

CPL/ IR = commercial pilot licence / instruments rating (licence de pilote professionnel et qualification de vol aux instruments) ;

- ou autres licences équivalentes homologuées par la DGAC et délivrées en France, dans un autre État membre de l’UE ou dans un autre état partie à l’accord sur l’Espace économique européen.

2 – et justifier de plus de 1500 heures de vol (vol + simulateur).

En outre, les candidats doivent justifier d’une attestation de réussite à un test de natation de 50 mètres en nage libre, départ plongé ou libre, ou à tout test de niveau supérieur délivré par toute autorité publique habilitée à assurer une formation dans le domaine de la natation.

Composition du jury

  • Lien vers le document de composition du Jury

Nature des épreuves

Admissibilité

  • Épreuve écrite n° 1

Rédaction d'une note sur un sujet d'ordre général relatif aux problèmes économiques, culturels ou socio-politiques du monde contemporain à partir d'un dossier.

Durée : 3 h - Coefficient : 3

  • Épreuve n° 2 - QCM

Il porte sur des connaissances techniques d'aéronautique.

Durée : 4 h - Coefficient : 6

  • Épreuve écrite n° 3

Au choix du candidat, ce choix étant précisé lors du dépôt de la demande d'admission à concourir :
a) Mathématiques
b) Géographie

Durée : 3 h - Coefficient : 3

  • Épreuve écrite n° 4 - Langues étrangères

Traduction sans dictionnaire d'un texte technique rédigé en anglais (toute note inférieure à 12 sur 20 est éliminatoire).

Durée : 1 h - Coefficient : 2

Admission

  • Épreuve pratique n° 1

Exercices en vol sur avion.

Durée : 2 h - Coefficient : 5

  • Épreuve orale n° 2

Exposé sur un sujet portant sur des connaissances aéronautiques suivi d’un entretien d’ordre général, technique ou administratif avec les examinateurs permettant d’apprécier l’aptitude du candidat à exercer les tâches qui lui seront confiées.

Préparation : 15 mn - durée : 30 mn - Coefficient : 3

  • Épreuve orale n° 3

Traduction orale en français d'un texte technique rédigé en anglais, suivi d'une conversation dans cette langue. (toute note inférieure à 12 sur 20 est éliminatoire).

Durée : 10 mn - Coefficient : 2

  • Épreuve pratique n° 4

Épreuve d'exercices physiques portant sur un test de pompes, un test de gainage, une course de sprint sur 60 mètres et une course d'endurance sur 2000 mètres.

Un arrêté du 7 septembre 2015 fixe la nature, les modalités et les barèmes de l'épreuve d'exercices physiques commune aux concours externes et internes ouverts pour le recrutement des personnels de la direction générale des douanes et droits indirects.

Coefficient : 3

N.B.
Les épreuves sont notées de 0 à 20. Toute note inférieure à 5 sur 20 aux épreuves obligatoires ou à 12 sur 20 aux épreuves d'anglais est éliminatoire.

Chaque note est multipliée par le coefficient correspondant. La somme des points ainsi obtenus forment le total des points obtenus par le candidat.

Programme des épreuves

Contact

Vous pouvez contacter directement le service des examens et concours de votre direction de rattachement.

Vous habitez en région parisienne
par téléphone : 09 70 27 17 26 de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30.
par courriel : concours-ile-de-france@douane.finances.gouv.fr

Pour tous les autres départements
contactez votre direction de rattachement : accès au site sécurisé des concours de la douane (rubrique "aide et recherche" , votre direction des douanes de rattachement).

Formation initiale

Les lauréats du concours accomplissent un stage d'une durée d'un an.

Autres informations

Nomination

Les lauréats sont nommés contrôleurs stagiaires.

Stages

Le stage comprend un cycle d'enseignement professionnel d'une durée de douze mois, alternant des périodes de formation à l' École Nationale des Douanes de La Rochelle et des périodes de stage pratique.

Dès leur entrée à l'E.N.D.L.R., tous les contrôleurs stagiaires sont astreints au port de l'uniforme.

Les contrôleurs stagiaires recrutés dans la spécialité aéronautique suivent une formation théorique identique à celle des stagiaires de la branche de la surveillance.

Pendant les périodes de stage pratique, ils doivent valider des stages de qualification au vol les habilitant à exercer les fonctions de pilote à la DGDDI.

Titularisation

A l'issue de leur année de stage, et sous réserve qu'ils aient satisfait aux divers contrôles des connaissances effectués durant cette période et validé les stages de qualification au vol, les contrôleurs stagiaires sont titularisés contrôleur des douanes et droits indirects de deuxième classe et affectés dans les services.

En qualité de pilote, ils sont ensuite nommés dans le statut d'emploi des navigants de la DGDDI. Il sont tenus d’exercer au moins 5 ans dans leur spécialité.

Rémunération

A titre indicatif, les traitements bruts annuels perçus en début de carrière sont :
- contrôleur stagiaire spécialité pilote d’avion : 23 500 euros ;
- contrôleur des douanes et droits indirects spécialité pilote d’avion (après un an de stage) : 50 900 euros.
Le montant des rémunérations indiqué intègre le traitement et les indemnités. Chiffres indicatifs pour des agents recrutés à titre externe (base 2016).

Perspectives d'évolution administrative

Le statut d'emploi comprend 5 échelons, le passage de l'un à l'autre s'effectuant par ancienneté.

Si, au cours de leur carrière les pilotes sont amenés à quitter le statut d'emploi pour inaptitude physique, ils réintègrent le corps des contrôleurs des douanes dans lequel ils sont soumis aux mêmes conditions d'avancement que tous les autres agents de catégorie B des douanes.

Partagez cet article !