Accueil du portailRECRUTEMENTMétiersPar niveau de diplôme ou catégorieCatégorie A+ › Chargé de tutelle d’opérateurs
Espace recrutement

Label diversité

Chargé de tutelle d’opérateurs

Catégories A+ et A

Définition synthétique

Le chargé de tutelle d’opérateurs assure le suivi stratégique, administratif et financier d’organismes en charge de la mise en œuvre d’une politique publique.

Activités principales

  • Participation à la définition et à la déclinaison des orientations politiques et stratégiques des organismes sous tutelle
  • Proposition et préparation des décisions de l’Etat, du ministère ou de la direction
  • Participation à l’élaboration des contrats ou actes réglementaires organisant les relations entre l’Etat et les organismes sous tutelle
  • Instruction, négociation, attribution du financement nécessaire à la mise en œuvre de la politique confiée aux organismes sous tutelle et suivi de la bonne utilisation des ressources et des résultats
  • Mise en œuvre d’un mécanisme de contrôle pour s’assurer du respect des orientations assignées
  • Préparation ou examen des dossiers des organes sociaux ou de surveillance
  • Représentation de l’Etat dans les organes de direction ou de surveillance, ou préparation des positions des administrateurs représentant l’Etat
Savoirs Savoir-faire Savoir-être
  • Culture juridique, économique, sociale, financière et technologique
  • Comptabilité générale
  • Comptabilité publique
  • Effectuer une analyse financière
  • Rédiger des documents d’aide à la décision
  • Mettre en œuvre des contrôles de cohérence
  • Restituer des éléments d’analyse de dossier ou de situation
  • Utiliser des outils de contrôle de gestion (tableaux de bord, indicateurs de performance,...)
  • Rigueur
  • Réactivité
  • Sens de l’initiative
  • Sens relationnel
  • Force de conviction

Conditions particulières d’exercice

 

Tendances d’évolution

Facteurs clés à moyen terme (3-5 ans) Impacts qualitatifs sur le métier
  • Réduction du périmètre d’intervention de l’Etat
  • Rationalisation de l’organisation administrative
  • Evolution de la gestion publique
  • Modification du mode de relation entre l’Etat et les organismes sous tutelle (contractualisation)
  • Diversification des compétences en contrôle de gestion et en analyse financière

Proximité de compétences

  • Développement économique
    (Développement économique local et national)
  • Développement économique
    (Développement économique local et national)

 

Partagez cet article !