Espace recrutement

Label diversité

Chargé d’études économiques

Catégories A et B - Agents de droit local - Volontaires internationaux en administration

Définition synthétique

Le chargé d’études économiques assure, pour le compte de l’administration ou des entreprises, un suivi de dossiers dans des domaines variés tels que la macroéconomie, la gestion publique ou l’environnement juridique et réglementaire des affaires.
Il assure également un suivi des questions européennes, multilatérales ou des intégrations régionales.

Activités principales

  • Suivi et analyse des évolutions et des enjeux de la zone géographique de son périmètre de compétence
  • Participation à des réunions pour exposer et défendre les positions officielles françaises
  • Réponse aux demandes de l’administration sur tous sujets relevant des activités régaliennes de la mission économique (questions multilatérales, macroéconomiques, juridiques,…)
  • Conduite d’interventions ou démarches auprès de tiers locaux
Savoirs Savoir-faire Savoir-être
  • Questions européennes et multilatérales, organisation et fonctionnement des administrations locales
  • Culture juridique, économique et financière
  • Culture scientifique et technologique Anglais
  • Applications informatiques métier
  • Analyser les grands équilibres économiques, les problématiques économiques internationales, les échanges, les investissements et les mouvements de capitaux
  • Evaluer un risque pays
  • Réaliser des études conjoncturelles et statistiques
  • Argumenter
  • S’exprimer en public
  • Adaptabilité
  • Autonomie
  • Sens relationnel
  • Force de proposition
  • Diplomatie
  • Sens du dialogue

Conditions particulières d’exercice

  • Exercice professionnel à l’étranger
  • Une (ou plusieurs) langue(s) vivante(s), dont l’anglais
  • Mobilité géographique
  • Importante disponibilité requise

Tendances d’évolution

Facteurs clés à moyen terme (3-5 ans) Impacts qualitatifs sur le métier
  • Restructurations géographiques et organisationnelles (restructuration du réseau de la direction générale du trésor et transfert d’une grande partie de l’appui aux entreprises à Ubifrance)
 

Proximité de compétences

Partagez cet article !