Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Chargé du contrôle financier déconcentré

Catégories A, B et C

Définition synthétique

Le chargé du contrôle financier déconcentré participe à la maitrise de l’exécution des lois de finances. Il évalue la qualité de la programmation budgétaire et exerce un contrôle sur les projets d’actes et les documents d’affectation, de délégation de crédits ou d’engagement de dépenses émanant des administrations déconcentrées de l’Etat.
Il contrôle également des établissements publics à caractère administratif (EPA) et des groupements d’intérêts publics (GIP) et contribue à l’identification des risques financiers inhérents à leur fonctionnement.

Activités principales

  • Examen de la programmation budgétaire : analyse des documents prévisionnels de gestion, vérification du caractère sincère et soutenable des prévisions de dépenses, formulation d’un avis motivé sur les documents présentés
  • Suivi de l’exécution budgétaire : examen des comptes rendus d’exécution du budget, appréciation de la qualité des données budgétaires et de la compatibilité budgétaire, réalisation de contrôles a priori d’actes d’engagement de dépenses
  • Représentation du comptable au sein de commissions d’appel d’offre, d’instances de décisions des EPA et des GIP
  • Analyse des risques financiers : évaluation des circuits et des procédures en liaison avec les ordonnateurs, conduite de contrôles a posteriori
  • Réalisation de contrôles particuliers sur l’utilisation de fonds structurels européens et de subventions accordées aux associations
Savoirs Savoir-faire Savoir-être
  • LOLF
  • Référentiels et processus budgétaires
  • Applications informatiques métier
  • Effectuer une analyse financière
  • Analyser les documents budgétaires
  • Mettre en œuvre les procédures de contrôle des dépenses
  • Assurer une mission de conseil
  • Rigueur
  • Réactivité
  • Fiabilité
  • Sens du dialogue

Conditions particulières d’exercice

 

Tendances d’évolution

Facteurs clés à moyen terme (3-5 ans) Impacts qualitatifs sur le métier
  • Mise en œuvre de CHORUS (nouveau système d’information de gestion de la dépense, des recettes non fiscales et de la comptabilité de l’Etat)
  • Adaptation et formation aux nouveaux outils, nouvelles procédures et méthodes de travail

Proximité de compétences

  • Gestion publique
    (Fonction comptable de l’Etat)

 

Partager la page