Accueil du portailRECRUTEMENTMétiersPar niveau de diplôme ou catégorieCatégorie A+ › Chargé de la conduite des politiques publiques
Espace recrutement

Label diversité

Chargé de la conduite des politiques publiques

Catégories A+ et A

Définition synthétique

Le chargé de la conduite des politiques publiques exerce une activité d’expertise et de prospective qui contribue à la définition des orientations des politiques publiques.

Activités principales

  • Réalisation d’analyses prospectives et si besoin alerte des décideurs
  • Elaboration de diagnostics du domaine, d’évaluations des dispositifs de politique publique et formulation de préconisations
  • Constitution et animation d’un réseau d’acteurs professionnels et institutionnels du domaine
  • Participation à la mise en œuvre des dispositifs de politique publique
  • Expertise au sein du ministère ou en externe et représentation de la direction, du ministère, de l’Etat
  • Veille dans son domaine d’activité
Savoirs Savoir-faire Savoir-être
  • Politiques, réglementation, dispositifs, techniques et méthodes propres au champ d’intervention
  • Méthodologie et outils de diagnostic, d’analyse comparative et de prospective
  • Environnement institutionnel (organisation, processus de décision,…)
  • Une ou plusieurs langue(s) vivante(s)
  • Effectuer une recherche documentaire et réglementaire
  • Elaborer un diagnostic
  • Rédiger des actes juridiques
  • Piloter des prestataires
  • Animer un groupe de travail
  • Animer un réseau
  • Gérer des conflits ou des situations sensibles
  • Autonomie
  • Sens du dialogue
  • Force de conviction
  • Diplomatie
  • Réactivité
  • Force de proposition

Conditions particulières d’exercice

  • Déplacements fréquents

Tendances d’évolution

Facteurs clés à moyen terme (3-5 ans) Impacts qualitatifs sur le métier
  • Recentrage de l’Etat sur la conception, le pilotage et l’évaluation des politiques publiques
  • Dématérialisation de l’information
  • Réduction des délais
  • Demande accentuée des usagers d’accès à l’information et à la participation aux décisions
  • Judiciarisation croissante de la société
  • Développement de l’activité de suivi (tutelle, conventionnement,…)
  • Accroissement des réponses aux questions des utilisateurs et d’organisation de consultation
  • Renforcement des compétences juridiques

Proximité de compétences

  • Aide au pilotage et à l’amélioration de la performance
  • Développement économique
    (Développement économique à l’international)

  • Budget
  • Développement économique
    (Développement économique local et national)

 

Partagez cet article !